Réseaux d’échange clients-fournisseurs : les raisons de l’engouement

Cloud
Blog proposé par Ariba / SAP

Le nombre d’entreprises utilisant l’Ariba Network ne cesse de croitre. Quels bénéfices espèrent-elles en retirer ? Pourquoi s’appuyer sur un réseau de commerce professionnel mondial ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Le réseau d’échange clients-fournisseurs d’Ariba a engrangé l’inscription de 450 000 fournisseurs supplémentaires, pour un total de 1,5 millions, depuis le rachat de l’entreprise par l’éditeur allemand SAP. Ce sont également plus de 1,7 millions de nouveaux utilisateurs (6 millions en tout) qui sont connectés. Environ 500 milliards de dollars de dépenses transitent désormais chaque année sur le réseau.

Pourquoi les entreprises se convertissent-elles désormais massivement à cette pratique de commerce sur Internet, à l’instar des consommateurs au e-commerce ? Avant tout parce que leurs partenaires commerciaux y sont déjà. Par effet boule de neige, plus le réseau fédère de fournisseurs plus les acheteurs de l’entreprise sont enclins à s’y connecter. Inversement, un fournisseur sera souvent convié à rejoindre le réseau à la demande de ses clients.

La vertu principale d’un réseau de commerce en mode Saas se situe dans la simplification des échanges entre partenaires commerciaux. Il n’est pas rare que les grandes entreprises internationales disposent de dizaines de milliers de fournisseurs, notamment dans le domaine des achats indirects. Un secteur où la maturité des relations acheteur-vendeur est généralement moins grande que dans l’univers des achats de production (achats directs). Avec cette quantité de fournisseurs, une connexion point à point serait difficilement gérable. Grâce à cette approche centrée sur le réseau, l’entreprise interface son système d’information achat en un point standard unique, le réseau Ariba Network, qui lui ouvre l’accès à un panel considérable d’entreprises.

Des échanges entre acheteur et vendeur mémorisés

En amont de la relation commerciale, le réseau permet ainsi aux acheteurs de recruter de nouveaux fournisseurs et de lancer des appels d’offres en ligne. Les fournisseurs sont classés par catégorie d’achat, par géographie, et sont soumis aux appréciations des clients. Une fois le panel de fournisseurs présélectionné, l’acheteur peut demander un devis, vérifier les certifications dont l’entreprise dispose ou encore sa stratégie en matière de développement durable. Autant d’opérations et d’échanges qui sont archivés.

En s’appuyant sur le réseau, les différents partenaires disposent de facto d’un historique des contacts et des échanges. Bref, la traçabilité de l’information est garantie. « Cet historique s’avère particulièrement précieux pour une organisation achat, notamment en cas de départ d’un de ses collaborateurs», illustre Philippe Delebarre, directeur des ventes pour Ariba en France. Toute cette précieuse information stockée éclaire l’acheteur sur le fonctionnement de la chaîne logistique, les risques fournisseurs, les tarifs, les tendances du marché, les dépenses par catégorie de produit.

Gérer différents flux transactionnels via un même canal

Une fois les fournisseurs choisis, le réseau facilite les flux transactionnels : prise de commande et émission de facture. Alors que certains opérationnels jonglent encore entre fax, téléphone, email et papier, l’utilisation du réseau implique la transmission, via un canal unique, des bons de commande et factures dématérialisés selon différents formats (en ligne via un portail, cXML, e-mail, EDI). Guidés par un système de workflow intégré, les professionnels évitent au passage les erreurs de saisies, les informations manquantes. D’où une réduction des frais de transaction. Les systèmes étant seulement approvisionnés dès lors que les transactions sont exactes et validées.

Un meilleur respect des contrats

Un autre bénéfice potentiel du réseau concerne le respect des contrats négociés par les acheteurs. La direction des achats s’assure que les opérationnels passent bien commande auprès des fournisseurs qu’elle a préalablement sélectionnés. Côté fournisseurs, l’intérêt du réseau réside dans la visibilité qu’il lui apporte et la démultiplication des opportunités commerciales. Il économise du temps et de l’énergie car, pour peu que son profil soit correctement renseigné, il évitera de ressaisir x fois les mêmes informations à chaque appel d’offre.

Le maître-mot en matière de réseau de commerce inter-entreprises demeure la transparence. Le fournisseur sait exactement où en est le traitement de sa facture. Le client l’état de sa commande et les détails de sa livraison. Ce qui crée un climat de confiance entre les deux parties. Dans ce contexte, entamer une véritable collaboration client/fournisseur devient plus facile.

Crédit photo : Shutterstock