Blogs : ils appellent à la violence, ils sont mis en examen

Régulations

Après la dénonciation des dérives, les arrestations? Ils incitent sur leurs blogs à s’en prendre aux “keufs”, mais la police et la justice veillent. En particulier sur les blogs de la radio Skyrock !

L’Ile-de-France, unissez-vous, faites cramer tous les keufs. Allez au commissariat de votre ville et cramez-le“. Ce message, révélé par des sources policières, a été repéré sur un blog de Skyrock. Difficile d’accepter un tel discours d’incitation à la violence et à la haine envers “les keufs” ! L’Office central pour la lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC) a mené l’enquête, et a abouti à l’interpellation de trois jeunes, qui ont été déférés au Parquet de Paris, siège du site Internet de la radio. Selon le ministre de la Justice Pascal Clément, cité par l’AFP, un jeune de 14 ans “était d’Aix-en-Provence (et) appelait à l’émeute et à l’attaque des commissariats de police“. Les deux autres prévenus seraient un français de 16 ans et un Ghanéen de 18 ans, tous deux originaires de Seine-Saint-Denis. Les trois ne se connaissaient pas. Si le jeune de 14 ans a été remis en liberté pour un problème de procédure, les deux autres ont été mis en examen pour “provocation à une dégradation volontaire dangereuse pour les personnes par le biais d’internet“, et laissés en liberté sous contrôle judiciaire. La jeunesse évolue avec son temps et adopte naturellement et avec facilité les nouvelles technologies. Les quartiers s’adaptent aux nouveaux médias, a confirmé Michel Gaudin, le directeur général de la police nationale lors d’une conférence de presse. Il dénonce l’utilisation par des émeutiers d’Internet en général et des blogs en particulier, “dont certains constituent de véritables appels à la violence“. Même si l’on ne peut que dénoncer ces pratiques, il est à craindre que de tels débordements n’incitent à un renforcement du contrôle des médias, et à une incitation des acteurs de l’Internet à un auto contrôle des espaces de libertés. Le modèle à la chinoise n’est pas loin ! Des maires de villes touchées par les émeutes auraient déjà commencé à se rapprocher des médias pour tenter plus ou moins de contrôler le discours des journaux et radios locaux. La négociation doit se positionner à un autre niveau pour les médias nationaux ! D’un autre côté, de nombreux blogs sont aussi utilisés pour calmer le jeu. Loic Le Meur, vice-président de Six Apart, éditeur de weblogs cité par l’AFP, indique qu’une “écrasante majorité des blogs plaide pour le calme”. “Il est dommage de stigmatiser ceux qui appellent à l’émeute. Il y a en a, on en trouve encore. Il suffit de taper émeutes sur Google”, mais “si votre blog devient populaire, il est repéré immédiatement”. Pour lui, “les blogs permettent de comprendre le malaise, de discuter avec eux, car énormément de jeunes s’y expriment”. “Ils s’expriment là d’une façon différente qu’en envoyant des cocktails Molotov”. Pour Cyril Fiévet, rédacteur en chef de (pointblog.net), blog consacré au phénomène des blogs, interrogé par l’AFP, le “lien entre blogs et émeutes est sinon inexistant, du moins faible”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur