BlueJeans se vend à Verizon : la 5G au cœur du deal

CollaborationLogicielsRéseaux
Sponsorisé par Verizon

En s’offrant BlueJeans, Verizon développe le portefeuille de services professionnels qui accompagne le développement de son réseau 5G.

BlueJeans a trouvé un acquéreur.

Voilà près d’un an qu’on disait l’entreprise américaine engagée dans cette démarche.

L’élu se nomme Verizon.

 

Le groupe télécoms aurait mis entre 400 et 500 millions de dollars sur la table. Il entend finaliser l’opération au cours du 2e trimestre 2020. Et renforcer ainsi son portefeuille de solutions de communications unifiées.

BlueJeans a structuré son offre SaaS en trois briques principales :

  • une plate-forme de réunions à distance (Meetings) ;
  • un service d’organisation d’événements en ligne (Events) ;
  • un outil de connexion des salles de conférence à Microsoft Teams (Gateway).

Sa clientèle a une forte coloration américaine (la page web qui lui est dédiée n’est d’ailleurs pas traduite en français). On trouve néanmoins, au rang des références mentionnées, Criteo, Viadeo et Pernod Ricard, aux côtés de Disney, Facebook ou encore LinkedIn.

Verizon s’engage à donner une place particulière à BlueJeans dans sa feuille de route 5G. Et cite, à cet égard, trois axes cibles : la télémédecine, l’enseignement à distance et les métiers de terrain.

Fondé en 2009, BlueJeans avait récemment atteint les 100 millions de dollars de chiffre d’affaires annuel.

Fin 2019, le CEO Quentin Gallivan avait promis la profitabilité dans un horizon de quelques mois. Il tente aujourd’hui de rassurer les partenaires revendeurs, qui pourront, assure-t-il, continuer à distribuer les solutions BlueJeans.

Photo d’illustration © BlueJeans Network

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT