BMC affiche des résultats en hausse mais fragiles

Logiciels

BMC Software affiche un résultat trimestriel en hausse de 9 %. Si l’activité Saas progresse bien, le secteur licence reste stable. Or, il constitue l’essentiel des revenus.

Le spécialiste des solutions de gestion des services informatiques BMC Software a présenté, la semaine dernière, les résultats de son premier trimestre 2012. Un résultat en hausse annuelle de 9 % à 502 millions de dollars, un peu en deçà des attentes à 507 millions, contre 460 millions générés lors de la période équivalente un an plus tôt, et une hausse de 190 millions par rapport au trimestre précédent. Ce qui se traduit par un bénéfice de 96 millions (0,53 dollar par titre) à comparer au 93 millions (0,50 dollar) du premier trimestre fiscal 2011. La marge opérationnelle s’élève à 34 %, constante d’une année à l’autre.

BMC a profité de la croissance de son activité SaaS (Software as a service) et cloud, notamment dans la foulée de l’acquisition de Neptuny et son alliance avec Cisco. Ainsi que des services de réservation (MSM bookings) en hausse de 43 %. Mais son activité licence des solutions de gestion pour entreprise (ESM) est restée plate. Or, celle-ci compte pour 61 % des revenus de l’entreprise.

« Lors de notre exercice du premier trimestre 2012, nous avons continué de tirer parti de notre leadership technologique et de capitaliser sur la demande croissante des clients pour des infrastructures IT plus agiles et souple, s’est réjouit Bob Beauchamp, PDG de BMC. Nos solutions de cloud et Software-as-a-service (SaaS) ont connu un regain sur le marché et notre activité mainframe a réalisé une belle performance. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur