Bob Picciano, IBM LotusLive: “Mieux que Google, mieux que Microsoft”

Logiciels

En visite à Paris, Bob Picciano, dg d’IBM Lotus Software, nous a commenté le lancement de LotusLive iNotes, en service “cloud”, face à Google et Microsoft

Propulsé à la tête d’IBM Lotus Software (“general manager”) en 2008, Bob Picciano, qui fut durant des années un spécialiste de DB2 chez IBM, ne tarit pas d’arguments en faveur de la nouvelle “offre collaborative” .

Lotus, avec ses évolutions récentes, constitue la plate-forme “middleware” la plus prometteuse. Après les nouvelles versions -Lotus Notes et Domino 8 puis 8.5, nous avons lancé récemment, début 2009, Lotus Live Connection– ce qui nous place aujourd’hui numéro un des solutions du “social network collaborative“, en allant jusqu’à inclure le “micro-blogging”, une forme de Twitter pour l’entreprise. En avril 2009, le cabinet Gartner nous a désignés,comme étant “le futur de l’email“.

Où en est la part de marché de Lotus Notes?

Notre part de marché se maintient à des scores élevés“, soutient Bob Picciano, “car beaucoup de grands groupes, avec des dizaines de milliers de postes clients, ont retenu Lotus Notes. Nous estimons détenir entre 38 et 42% des solutions d’e-mail en entreprise, contre 48% à Microsoft. Nous revendiquons 18 millions de postes clients dans le monde. En Europe aussi, nous occupons une large place, par exemple dans le secteur bancaire.

Ce qui signifie une moindre présence dans les PME?

Non, Lotus Notes est également bien implanté dans beaucoup d’entreprises de taille moyenne. La raison? C’est que nous avons 5 ans d’avance sur Microsoft! Nous disposons d’un tableau de bord du “collaboratif” avec des modules riches, prêts à l’emploi, s’agissant notamment de la messagerie instantanée ou des communications unifiées.”

Et de prendre un exemple: la recherche d’un spécialiste “trésorerie” en France: en quelques secondes, le moteur de Lotus identifie 7 à 8 personnes, avec leur titre, leurs coordonnées (cliquables: téléphone, mobile, IM, e-mail, conferencing – avec indication de présence). Et mieux que cela, un diagramme permet ensuite de visualiser les liens ou relations entre ces différentes personnes (qui travaille avec qui, sur quoi…).

La nouvelle génération 8 de Lotus, développée depuis trois ans, est très puissante. Notre ambition c’est d’aider les utilisateurs, et les entreprises à mieux développer et à faire prospérer leur activité grâce à une infrastructure collaborative efficace“.

Pourquoi mettre l’accent sur une offre “cloud” en présentant LotusLive iNotes, une offre en ligne, sans téléchargement? Du marketing au goût du jour?

C’est que notre offre “Live” repose sur un “cloud” sécurisé, qui apporte le “web conferencing” ou encore le “dynamic chartering” (diagramme de contacts). Notre modèle, c’est que nous n’imposons pas de licence logicielle pour la plate-forme. Nous apportons une offre collaborative très ouverte, de la génération Web 2.0. C’est l’inverse avec l’offre WebEx de Cisco: vous devez télécharger du logiciel. Et les utilisateurs, avant de commencer à communiquer passent trop de temps à se configurer, à installer tel ou tel module…”

Et comparé à Google?

Notre offre n’implique pas que vous serez “traqués” pour qu’on vous envoie de la publicité. Nous respectons non seulement la sécurité, la fiabilité (pas de pannes de plusieurs heures!) mais également la vie privée!

Et par rapport à Microsoft?

Nous apportons le support du “social networking” et le collaboratif (et pas seulement le partage de fichiers), y compris en mode ‘live”, avec un système de ‘workflow’ qui va jusqu’au management de projet, le tout étant intégré -ce qui n’est pas le cas chez Microsoft, qui cherche d’abord à protéger sa base de postes clients“.

Comme plate-forme de ces nouveaux développements, Bob Picciano rappelle qu’IBM Lotus a introduit Lotus Foundation en 2008, qui a apporté, entre autres, de nouveaux outils collaboratifs, dans l’environnement d’annuaire LDAP, par exemple, ouvrant aux communications unifiées, dont la VoIP (voix ou téléphonie sur IP).

L’année 2008 a également été marquée par l’acquisition de la société OutBlaze, “une entreprise qui avait 10 ans d’expertise dans les communications unifiées, la messagerie instantanée – un pionnier même par rapport à Google“.

Et le futur de LotusLive?

Nous continuerons d’offrir le portefeuille “collaboratif” le plus riche. Nous voulons contribuer à améliorer les communications non pas seulement au sein des entreprises mais entre entreprises, en étant très ouverts, en apportant plus d’efficacité notamment là où les chaînons de la communication sont les plus lents et freinent tout le processus. Nous allons aussi développer le domaine des “social analystics” avec plus encore de Web 2.0, des outils partagés comme l’agenda, les listes de contacts, etc.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur