Bollywood choisit Kazaa pour se mettre en ligne

Régulations

Le cinéma indien, premier producteur de films au monde, choisit Kazaa pour le téléchargement en ligne

En Inde, le cinéma est plus qu’une industrie ! Avec environ 1.000 films produits chaque année, le cinéma est un phénomène culturel et de société. Et c’est un gigantesque marché potentiel pour l’australien Sharman Networks, l’éditeur du logiciel de partages de fichiers Kazaa.

Alors que Hollywood tarde à adopter le téléchargement de films, l’Inde semble vouloir investir le média Internet. 35 producteurs indiens se sont réunis derrière IndiaFM.com, le premier site indien de loisirs, afin de développer une offre de téléchargement de films. Et se sont associés à Altnet, partenaire local de Sharman Networks, en choisissant le logiciel Kazaa comme support du service. Certains objecteront que l’Inde est loin d’être une nation majeure en matière d’Internet, avec 10 millions d’internautes sur une population d’un milliard d’hindous. Sans doute, mais les artisans du projet visent en priorité non la population locale, mais les 20 millions d’indiens émigrés dans le monde. D’ailleurs Kazaa estime que le potentiel de son service de téléchargement de films indiens est de l’ordre de 60 millions d’utilisateurs. Une première expérience est en cours avec le film ‘Supari’ (A contract for killing), un thriller dont nous ignorons tout sauf le titre, et le prix, 2,99 dollars en téléchargement pour une unique diffusion, car le fichier est programmé pour s’autodétruire à la fin de la première vision, et ne peut être copié! Par un incroyable retournement de situation, Kazaa, accusé par l’industrie du disque représentée par la RIAA d’être le principal outil de piratage de musique en ligne, devient l’outil de distribution de Bollywood ! Juste retour des choses, le logiciel retrouve sa destination première?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur