Bon cru 2007 pour Vivendi, SFR en baisse

Cloud

Vivendi Games et Canal+ ont flambé

Objectifs battus pour Vivendi en 2007. Le groupe de communication affiche des résultats annuels plutôt solides avec un bénéfice net ajusté en hausse de 8,3% à 2,83 milliards d’euros, supérieur à ses prévisions et surtout à celles des analystes qui tablaient sur 2,08 milliards d’euros. De son côté, le bénéfice opérationnel ajusté (Ebita) bondit de 8% à 4,72 milliards d’euros.

Le groupe français a profité de l’excellente santé de trois de ses filiales : Canal+, Vivendi Games et Maroc Telecom.

La chaîne cryptée affiche un résultat opérationnel en hausse de 94% à 490 millions d’euros. Les synergies issues du rapprochement avec TPS atteignent 150 millions d’euros, en avance sur les objectifs.

Vivendi Games (en passe de devenir le numéro un mondial du jeu vidéo grâce au rapprochement avec Activision) fait état de résultats record avec un chiffre d’affaires supérieur à 1 milliard d’euros. Le résultat opérationnel avance de 57,4% à 181 millions d’euros. World of Warcraft permet à son éditeur Blizzard de voir son résultat opérationnel bondir de 37% à 345 millions d’euros.

“2007 a été une année exceptionnelle pour Vivendi Games”, commente le groupe.

De son côté, Maroc Telecom affiche un résultat opérationnel de 1,1 milliard d’euros en hausse de 19,6%. “Cette performance résulte de la hausse du chiffre d’affaires (+10,5 % à taux de change et périmètre constants), de la maîtrise des coûts d’acquisition malgré la poursuite de la forte croissance du parc mobile et du contrôle des coûts opérationnels”, précise Vivendi.

Au rayon de déception, on trouve SFR dont le le résultat opérationnel ajusté après amortissements ressort à 2,52 millions d’euros, en baisse de 2,6 % par rapport à 2006.

“La croissance de 0,9 % du chiffre d’affaires des services mobiles et le contrôle rigoureux des autres coûts sont compensés par l’augmentation de 2,1 points des coûts d’acquisition et de fidélisation des clients à 12,8 % du chiffre d’affaires des services mobiles (en raison d’un nombre plus important de recrutements d’abonnés et d’actes de fidélisation, et de la pénétration de terminaux 3G au sein du parc clients de SFR)”, explique Vivendi.

La récente offre ADSL du groupe, est dans le rouge ce qui est logique. Le résultat opérationnel après amortissement affiche un déficit de -64 millions d’euros.

Enfin, Universal Music poursuit sa chute avec un résultat opérationnel en baisse de 16,1%. Source de satisfaction : les ventes numériques bondissent de 51% mais ne compensent pas encore le repli du CD.

Pour l’exercice 2008, Vivendi se dit confiant. L’année “devrait voir une nouvelle croissance de nos portefeuilles d’abonnés, et dans son périmètre actuel, Vivendi s’attend à une croissance de ses résultats comparable à celle de 2007”.

Mais les chantiers seront nombreux : outre le rapprochement Blizzard-Activision, Vivendi devra gérer le rachat de Neuf Cegetel par SFR.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur