Bon démarrage 2011 pour Alcatel-Lucent

Cloud

Alcatel-Lucent annonce un chiffre d’affaires de plus de 3,7 milliards d’euros sur le premier trimestre 2011. En hausse annuelle de 15%.

Les résultats d’Alcatel-Lucent sur le 1er trimestre 2011 confirme la reprise de l’activité amorcée au 3 trimestre 2010. L’équipementier annonce un chiffre d’affaires de 3,7 milliards d’euros, en progression de plus de 15% par rapport au trimestre correspondant en 2010 (mais en baisse de 23% par rapport au trimestre précédent). Le résultat d’exploitation ajusté reste stable à 13 millions d’euros (+0,3%) alors que la marge brute croit à 1,35 milliards d’euros, soit 36,2% des revenus contre 32,6% il y a un an.

L’activité mobile continue d’assurer la croissance de l’industriel (+34%), notamment grâce aux technologies 3G (WCDMA et CDMA EV-DO) et 4G (LTE) tout comme la branche réseau IP qui poursuit sa progression à 20%. L’activité réseau dans son ensemble génère 2,4 milliards d’euros (+25,4%). Les revenus du segment Applications profitent d’une croissance de l’ordre de 8% par rapport au premier trimestre 2010 avec 451 millions d’euros, dont 166 millions d’euros issus des applications d’opérateurs (+11,4%) et 285 millions issus des Entreprises (+5,2%).

Parmi les succès de l’entreprise citons le serveur de communication SIP OpenTouch, le téléphone de bureau MyIC aux allures de smartphone fixe, ou encore le commutateur Ethernet 10 gigabit/s Omniswitch 6900. L’activité optique poursuit sa progression à 654 millions d’euros, en hausse de 15,3%. Notamment grâce à la technologie de transport optique à 100G cohérente WDM qui enregistre plus de 30 références clients tandis que l’optique sous-marine est portée par 6 contrats en cours dont celui dressé entre la France et l’Afrique du Sud.

Le segment Service frôle les 5% de hausse à 809 millions d’euros. Soit une perte d’exploitation de 21 millions d’euros, en baisse par rapport aux 40 millions de perte un an auparavant. Géographiquement, la croissance est essentiellement tirée par l’Amérique du Nord (+40%) alors que les marchés du reste du monde se limitent à progresser de 10% en moyenne. « Le mix géographie/produit a eu un impact positif sur notre marge brute, alors que des actions sur nos coûts fixes ont été entreprises et conduiront à des gains d’efficacité supplémentaires au cours de l’année », se réjouit le directeur général Ben Verwaayen.

Au final le résultat net est négatif de 10 millions d’euros « incluant un impact négatif après impôt des écritures de suivi de l’allocation du prix d’acquisition de Lucent de – 42 millions d’euros », souligne le communiqué. Mais l’avenir proche devrait continuer à s’éclaircir. « Nous confirmons notre perspective pour l’année 2011 de croître plus vite que notre marché adressable avec un résultat d’exploitation ajusté supérieur à 5% des ventes en 2011 », conclue Ben Verwaayen.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur