Bond des résultats de Sony Ericsson

Cloud

Le cinquième constructeur mondial de mobiles affiche des ventes en forte hausse mais sa part de marché reste stable

La fin de l’année 2005 a particulièrement réussi à Sony Ericsson qui annonce des résultats nettement supérieurs aux attentes. Le groupe nippo-suédois fait état pour le quatrième trimestre d’un bénéfice avant impôt record de 206 millions d’euros (+47%), contre 140 millions un an plus tôt et 173 millions attendus par les analystes.

Le chiffre d’affaires trimestriel bondit à 2,31 milliards d’euros, contre 2,0 milliards un an plus tôt et 2,06 milliards au troisième trimestre. Le groupe a vendu 16,1 millions de combinés au cours de la période, contre 12,6 millions en octobre-décembre 2004 et 13,8 millions au troisième trimestre 2005. Sony Ericsson précise avoir écoulé trois millions d’exemplaires de son téléphone Walkman, inspiré du célèbre baladeur musical de Sony, et préparer une version 3G de cet appareil. Pour autant, la forte croissance du secteur profite à tous les leaders du marché. Conséquence, la part de marché du cinquième fabricant mondial de mobiles reste stable, autour des 7%. Autre moins bonne nouvelle, le prix moyen des combinés vendus est en baisse à 143,5 euros, contre 149 euros au troisième trimestre. La pression sur les prix ne faiblit donc pas. Après une année 2005 record (quasiment 800 millions de combinés vendus), le groupe table sur une croissance de 10% du marché mondial des mobiles cette année. Reste maintenant à connaître les résultats de Nokia et de Motorola prévus la semaine prochaine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur