Bond des résultats de Vivendi

Cloud

Le groupe de communication affiche une croissance à deux chiffres

L’année 2006 aura été particulièrement faste pour Vivendi. Le groupe affiche un résultat net, part du groupe, de 4,033 milliards d’euros, en hausse de 27,9 %, et un résultat net ajusté de 2,614 milliards d’euros, en progression de 17,9 %. Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) s’est lui élevé à 4,37 milliards d’euros, en augmentation de 9,6 % en base comparable. Le chiffre d’affaires a progressé de 2,9% à 20,1 milliards d’euros.

SFR, le deuxième opérateur de téléphonie mobile français, a dégagé un résultat d’exploitation de 2,583 milliards, en hausse de 6,6%.

Cette progression reflète “une baisse des coûts d’acquisition des abonnés” et un “strict contrôle des coûts” dans un contexte de stagnation des revenus due aux baisses tarifaires réclamées par le régulateur.

Le résultat d’exploitation de Maroc Telecom, filiale à 51% de Vivendi, progresse de 16% à 912 millions porté par la maîtrise des coûts et une progression de 10% des revenus.

Le premier groupe de télévision payante français Canal+ est pénalisé par la charge de 177 millions liée à sa fusion avec le bouquet satellitaire rival TPS et accuse ainsi une baisse de 64% de son résultat d’exploitation à 74 millions, un chiffre meilleur que prévu.

Le bénéfice d’exploitation d’Universal Music Group, la première maison de disques mondiale, croit de 9,3% à 744 millions sous l’impact de l’amélioration de la marge et de gains exceptionnels sur le réglement d’un litige.

Enfin les jeux vidéo, la plus petite division du groupe, affiche la meilleure performance, avec un résultat d’exploitation qui s’envole de 109% à 115 millions. VUG est porté par le succès du jeu en ligne World of Warcraft, qui a plus de huit millions d’abonnés-internautes dans le monde.

La contribution du groupe américain de cinéma et de télévision NBC Universal, dont il détient 20%, diminue de 20% à 301 millions. A la fin 2006, la dette nette de Vivendi ressort à 4,3 milliards contre 3,1 milliards un an auparavant.

“En 2006, nous avons dépassé notre objectif initial, et je suis heureux d’annoncer un résultat net ajusté de 2,6 milliards d’euros. C’est le meilleur résultat jamais réalisé par Vivendi. Cette performance est d’autant plus remarquable que la moitié environ des coûts exceptionnels relatifs à l’opération Canal+/TPS a été prise en compte dès l’exercice 2006. Nos actionnaires vont bénéficier de ces excellents résultats : nous proposerons à l’Assemblée générale de verser un dividende par action de 1,20 euro, en hausse de 20%”, commente Jean-Bernard Lévy, Président du Directoire.

Pour 2007, Vivendi se dit confiant et attend un résultat net ajusté d’au moins 2,7 milliards d’euros. Par ailleurs, la société a confirmé son objectif 2011 d’un résultat net ajusté compris entre 3,5 et 4 milliards d’euros.

Néanmoins, le groupe déclare prévoir une légère baisse du chiffre d’affaires 2007 de l’activité de SFR et également une légère diminution du taux de marge opérationnelle de sa filiale.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur