Bourse : 10 novembre, la Fed relève ses taux

Cloud

La décision de la Réserve Fédérale américaine de relever ses taux directeurs n’a pas surpris le marché, mais a limité la progression des places boursières européennes, tandis que ce mercredi 10 novembre, Wall Street était en repli suite à des prises de bénéfices

La

Bourse de Paris clôture en hausse sur un marché qui est resté tendu dans l’attente de la décision de la Fed. Le CAC40 a progressé de 0,4% à 3.784,91 points. La Bourse de New York se replie sur les prises de bénéfices, malgré un bref sursaut après que la Fed a relevé ses taux directeurs d’un quart de point, une mesure largement attendue. Le Dow Jones a perdu symboliquement 0,01% à 10.385,48 points, le Nasdaq perd 0,43% à 2.034,56 points. En France, la production industrielle s’est redressée en septembre de 3,2%. Aux Etats-Unis, le déficit du commerce extérieur, selon le département du Commerce, s’est replié de 4% en septembre, à 51,56 milliards de dollars. L’Amérique tire profit de sa politique monétaire, qui laisse filer le billet vert par rapport à la monnaie européenne. La SSII GFI Informatique chute de 6,75% après la publication d’un ‘profit warning‘ sur ses marges. Pourtant, le groupe a publié pour le troisième trimestre un chiffre d’affaires de 118,6 millions d’euros en ligne avec ses prévisions. Capgemini prolonge les effets de la publication de ses résultats et profite du relèvement des recommandations sur le titre, qui gagne 2,4%. Thomson a gagné 1,6%. Bon comportement de STMicroelectronics, qui progresse de 0,1%. Thales déçoit, le groupe d’électronique de défense a publié un chiffre d’affaires pour les trois trimestres écoulés, 6,575 milliards d’euros, inférieurs aux attentes, et voit sa note dégradée par les banques d’affaires. Le titre perd 0,68%. Selon La Tribune, Alcatel, qui recule de 0,7%, pourrait céder sa participation de 9,5% dans Thales. Mais surtout la rumeur d’une fusion Thalès et EADS s’est confirmée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur