Bourse : à la baisse avec la marge d’Intel

Cloud

Le marché s’est ouvert à la baise avec la dégradation de la marge d’Intel, avant de se reprendre, mais trop tard, à la suite de Wall Street, qui cependant a fini par plonger sur le rebond du cours du pétrole

Les valeurs technologiques ont oscillé entre la dégradation de la marge d’

Intel (lire notre article) et les résultats trimestriels supérieurs aux attentes de Juniper Networks. D’un côté le premier fondeur mondial a pesé sur le titre de STMicroelectronics qui perd 1,77%, de l’autre l’équipementier réseaux a permis à Alcatel de gagner 2,16%. La Bourse de Paris clôture ce mercredi 14 juillet à la baisse, ayant ouvert à la baisse sur Intel, puis s’étant reprises avec la progression des marchés américains à l’ouverture. Le CAC40 recule de 0,20% à 3.648,75 points, dans un faible volume d’échanges, ce qui ne surprendra pas pour un jour de fête nationale. La Bourse de New York semblait vouloir digérer l’effet Intel, en particulier avec les bons résultats trimestriels de Juniper Networks, Bank of America, et Mc Donald’s. Mais c’était sans compter sur le pétrole, le dollar et l’indice des ventes de détail qui recule de 1,1%. La nouvelle envolée du brut a entraîné le Dow Jones qui s’est replié de 0,38% à 10.208,80 points. Mais c’est surtout sur le Nasdaq que se focalisent les investisseurs. Avec Intel, l’indice technologique américain enregistre une nouvelle séance à la baisse et recule de 0,87% à 1.914,88 points. A New York, le NYSE voit s’envoler le cours du pétrole, qui vient frôler les 41 dollars à 40,97 dollars à la clôture. Quant au dollar, il repart à la baisse avec les ventes de détail. L’euro a terminé à 1,2387 dollar pour 1 euro. Premier éditeur européen de jeux vidéo et deuxième mondial, Infogrames n’a toujours pas retrouvé la confiance des investisseurs, malgré un second semestre qui s’annonce profitable au secteur. Le titre perd 5,58%. Vivendi Universal recule de 1,8% après l’annonce de la cession des studios Badelsberg de Potsdam à des investisseurs allemands pour 1 euro symbolique. Après avoir révisé à la baisse ses objectifs de marge pour 2004, Intel termine sur une chute de 10,56%, malgré une hausse sur un an de 6,8 à 8,05 milliards de dollars de ses revenus, et un bénéfice net quasi doublé à 1,76 milliards de dollars. Et la révision à la baisse de la recommandation de Morgan Stanley sur le titre ne va pas faciliter la tâche du fondeur ! L’équipementier réseaux Juniper Networks progresse de 11,77% après la publication de résultats supérieurs aux attentes : en un an, le chiffre d’affaire trimestriel du groupe passe de 165,1 à 306,9 millions de dollars et les pertes se réduisent de 13,6 à 12,6 millions de dollars. Mais surtout le marché a accueilli très favorablement la révision à la hausse des objectifs du groupe pour le troisième trimestre. Le fabricant de cartes de mémoire Imation s’effondre de 20,63% après la révision à la baisse de ses prévisions sur fond de guerre des prix.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur