Bourse : Alcatel lourdement sanctionné – injustement?

Cloud

Les places boursières européennes se replient, entraînées par Wall Street, où les valeurs technologiques sont à la baisse à la suite de la déception des résultats d’Amazon.com, tandis qu’en France c’est Alcatel qui, malgré de bons chiffres, a décu la Bourse

Les performances opérationnelles d’

Alcatel au quatrième trimestre 2004 et ses perspectives de croissance pour 2005 ont été jugées insuffisantes : le marché boursier a durement sanctionné le titre. Le groupe a publié un bénéfice net de 40 millions d’euros, le consensus était de 155 millions ! Conséquence: il ne versera pas de dividendes ! Réaction immédiate et spectaculaire, à la mesure de la déception, le titre a plongé 13,80% ! La Bource de Paris marque le coup avec Alcatel, appuyée par Wall Street et les publications d’indices outre Atlantique. Le CAC40 recule de 0,58% à 3.928,94 points. Si la Bourse de New York a réussi à résister à la vague Amazon.com, dont les résultats ont largement déçu le marché, le Nasdaq a reculé sur cette seule valeur. Le Dow Jones se replie symboliquement et par solidarité de 0,03% à 10.593,10 points, mais le Nasdq recule de 0,84% à 2.057,64 points. Les indices économiques américains ont tous déçus, à l’exception notoire des demandes hebdomadaires d’allocations chômage, qui reculent de 9.000 à 316.000. La hausse des commandes industrielles n’a été que de 0,3% en décembre, les analystes attendaient le double. L’indice ISM composite des activités de services s’est replié à 59,2% en janvier, contre 63,9% en décembre. Quant à la productivité aux Etats-Unis, elle a reculé en rythme annuel à 0,8% au quatrième trimestre. Le dollar s’est inscrit en forte hausse, et repasse sous la barre des 1,30, à 1,2973 dollar pour 1 euro. L’éditeur d’annuaires Pages Jaunes, filiale de France Télécom, a surpris positivement le marché en publiant des résultats en tous points supérieurs aux attentes. Le titre gagne 4,59%. La chute du titre d’Amazon.com après la publication de résultats décevants (lire notre article) est à la mesure de la déception des opérateurs américains, 14,64%. Autre actualité forte outre Atlantique, les télécoms. Le Wall Street Journal évoque l’intérêt de Qwest Communications (+4,76%) pour MCI (+2,39%). Verizon Communications (+0,06%) serait aussi sur les rangs. Quant au câblo-opérateur Comcast, il gagne 0,47% après la publication de résultats à la hausse, de 10,4% pour son chiffre d’affaires à 5,235 milliards de dollars, et bénéfice net qui progresse à 423 millions de dollats pour un BPA de 17 cents. Edito: déception pour Serge Tchuruk

Le big boss d’Alcatel, très serein, ce jeudi 3 février devant la presse en présentant des chiffres très honorables, a dû mal encaisser le coup dans la même soirée. Encore cette antinomie entre logique industrielle et logique financière, ou plutôt boursière, à courte vue! Car, objectivement, les résultats présentés sont satisfaisants, voire très réconfortants. Alcatel est bel et bien sorti de l’ornière, c’est confirmé, avec une marge d’exploitation de 8%. Seulement voilà, les milieux boursiers ont dit qu’ils attendaient le versement de dividendes -ce qui, à peine la crise évacuée, est encore prématuré. A preuve, les Lucent, et autres Nortel sont bien plus mal lotis. Certes, l’action Alcatel est encore loin d’avoir regagné le terrain perdu mais sa chute vertigineuse à 2,3 euros, en 2002 au plus fort de la crise Internet, est déjà oubliée. Aujourd’hui, malgré l’accident de ce jour (-13%), le cours s’est repositionné à 10 euros environ, et sur le moyen et long terme, il devrait remonter vers 15 euros voire plus d’ici à un an.

P.M.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur