Bourse : Alcatel-Lucent, résultats moins mauvais et suppression d’emplois

Cloud

La Fed a finalement abaissé son taux directeur, mais trop tard pour que cela profite aux marchés européens, qui ont terminé sur l’attente de la décision de la Fed, et sur le rebond des valeurs à Paris en réaction à la chute enregistrée la veille

La Réserve fédérale américaine (Fed) a pris la décision d’abaisser une nouvelle fois son principal taux directeur d’un quart de point, le portant à 4,50 %, et se rapprochant du taux de la BCE (Banque centrale européenne) maintenu à 4 %. Les marchés américains n’attendaient que cela, même si la Fed a laissé entendre qu’elle ne touchera plus à son taux directeur jusqu’à la fin de l’année.

Mais le premier effet sensible de la baisse du taux de la Fed s’est fait ressentir sur le billet vert, largement déprimé, avec un euro qui a franchi pour la première fois le seuil historique des 1,45 dollar. Après s’être affiché à 1,4504 dollar, l’euro a fini la séance à Wall Street en s’échangeant à 1,4480 dollar pour 1 euro.

Un différentiel qui se réduit entre les taux américains et européens ne va pas favoriser la remontée du dollar…

La Fed n’avait pas encore annoncé sa décision que la Bourse de Paris a fermé ses portes. Le CAC40 s’est replacé dans le vert avec une hausse de 0,76 % à 5.847,95 points.

En revanche, l’annonce s’est faite suffisamment tôt à la Bourse de New York pour que celle-ci s’affiche en forte hausse. Le Dow Jones a progressé de 1,00 % à 13.930,01 points et le Nasdaq a bondi avec les technos de 1,51 % à 2.859,12 points.

Le PIB (produit intérieur brut) des Etats-Unis au troisième trimestre aurait connu une croissance inattendue de 3,9 % en rythme annualisé, supérieure au deuxième trimestre (3,8 %) et aux attentes. Mais il s’agit d’une première estimation…

L’indice PMI de l’activité industrielle de la région de Chicago est en revanche passé sous la barre des 50, à 49,7, confirmant la chute du morale des entreprises américaines, après celle des consommateurs.

Le cour du pétrole a également affiché un record historique, à 94 dollars le baril, puis franchi un nouveau record absolu dans la nuit, à 96,24 dollars.

Les résultats trimestriels d’Alcatel-Lucent ont été légèrement moins mauvais qu’annoncé lors du troisième avertissement lancé cette année, avec une perte de 258 millions d’euros et un chiffre d’affaire en repli à 4,35 milliards d’euros. Mais c’est l’annonce de la suppression de 4000 emplois qui a permis au titre de se redresser, de 1,06 %.

Avec une nette progression de 1,76 %, l’action Google a pour la première fois franchi la barre historique des 700 dollars, pour terminer à 707 dollars. Depuis son introduction en août 2004, la valeur de l’action Google a été multipliée par 8 !

L’évolution des valeurs technologiques à Paris, en valeur (€) et pourcentage (%) :

ALTRAN TECHN. 5,08 3,04%
GFI INFORMATIQUE 8,07 2,93%
THOMSON 12,04 1,95%
SOITEC 13,15 1,70%
NEUF CEGETEL 34,90 1,48%
ILIAD 72,25 1,42%
UBISOFT ENTERTAIN 56,69 1,41%
ALTEN 27,22 1,19%
ALCATEL-LUCENT 6,70 1,06%
FRANCE TELECOM 25,46 1,03%
GROUPE STERIA 32,44 0,93%
INGENICO 22,65 0,67%
ATOS ORIGIN 41,97 0,60%
VIVENDI 31,08 0,48%
SOPRA GROUP 63,30 0,48%
BUSINESS OBJECTS 41,48 0,24%
CAP GEMINI 44,00 0,18%
STMICROELECTRONICS 11,81 0,00%
GEMALTO 20,27 -0,64%
DASSAULT SYSTEMES 43,21 -0,78%
OBERTHUR CARD SYS. 6,52 -0,91%
EADS 23,44 -1,26%

L’évolution des valeurs technologiques à Wall Street, en valeur ($) et pourcentage (%) :

ELECTRONIC ARTS 61,12 3,59%
MICROSOFT 36,81 3,49%
DELL 30,60 2,68%
ORACLE 22,17 2,50%
INTEL 26,90 2,40%
GOOGLE 707,00 1,76%
IBM 116,12 1,75%
NVIDIA 35,38 1,61%
APPLE 189,95 1,58%
SYMANTEC 18,78 1,57%
CISCO 33,06 1,38%
APPLIED MATERIALS 19,42 1,30%
AMAZON.COM 89,15 1,03%
AT&T 41,79 0,92%
YAHOO! 31,10 0,88%
ADOBE 47,90 0,74%
HEWLETT-PACKARD 51,68 0,17%
EBAY 36,10 -1,18%

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur