Bourse : Alcatel-Lucent tient la forme, malgré… tout

Régulations

Les marchés ont consolidé et se sont repliés sous les prises de bénéfices,
les technos ont suivi le mouvement et plongé dans le rouge, à l’exception
notoire d’Alcatel-Lucent -qui va licencier plus que prévu

Oublié l’avertissement sur lequel il a été lourdement sanctionné, la perspective de l’annonce de milliers de suppressions d’emplois chez Alcatel-Lucent a fait oublier celle des mauvais résultats pour 2006 qui seront publiés ce vendredi 9 février. Le titre a progressé de 1,60 %.

La Bourse de Paris n’a pas conservé longtemps les 5700 points et a repris le chemin de la baisse sur les prises de bénéfices et dans le sillage de Wall Street. Le CAC40 a perdu -0,66 % à 5.665,10 points.

La Bourse de New York a terminé en baisse, le cours du pétrole qui revient aux 60 dollars a cependant limité son repli en profitant aux valeurs pétrolières. Le Dow Jones a perdu -0,23 % à 12.637,63 points et le Nasdaq-0,07 % à 2.488,67 points.

Statu quo sur le principal taux de la Banque Centrale européenne, qui se maintient à 3,50 %, mais son président Jean-Claude Trichet a clairement indiqué que ce taux sera révisé à la hausse en mars.

Le dollar continue de se replier, à 1,3044 dollar pour 1 euro. Le cours du pétrole joue au yo-yo et a terminé en hausse au dessus des 60 dollars, à 60,13 dollars le baril de brut léger au Nymex.

Les valeurs technologiques ayant terminé à la hausse se sont faites rares. Ubi Soft a progressé de 1,69 %, Business Objects 0,47 %. GFI Informatique, Gemplus, Infogrames et Oberethur CS sont restés stables.

La majorité des valeurs s’est installé dans le rouge, Thomson -0,07 %, Steria -0,10 %, Sopra Group -0,22 %, Dassault Systèmes -0,29 %, Ingenico -0,32 %, Gemalto -0,44 %, EADS -0,55 %, France Télécom -0,75 %, Vivendi -0,96 %, STMicroelectronics -1,02 %, Capgemini -1,06 %, Atos Origin -1,56 %, Soitec -1,60 %, Altran -1,87 %, Alten -2,60 %, Iliad -3,49 %.

A Wall Street, Eastman Kodak a annoncé la suppression de 3.000 emplois supplémentaires, ce qui porte à 30.000 sa prévision de suppressions de postes dans le cadre de son plan de restructuration à 3 ans. Mais ce qui dope le cours des entreprises (suppression d’emploi = réduction des charges = augmentation des bénéfices) a eu l’effet inverse sur le titre Kodak, dans le collimateur des investisseurs depuis l’effondrement du marché de la photographie argentique, il a plongé de -2,59 %.

Des hausses mais de faible ampleur, Yahoo 0,64 %, eBay 0,63 %, HP 0,40 %, Applied Materials 0,33 %, Amazon.com 0,31 %, Google 0,22 %, Cisco 0,18 %, Dell 0,13 %, IBM 0,08 %, Apple 0,03 %. Et des baisses : Electronic Arts -0,16 %, Adobe -0,26 %, Microsoft -0,37 %, Symantec -0,55 %, Intel -0,70 %, Oracle -1,18 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur