Bourse : Alcatel se replie suite à la démission de son DGA

Cloud

La Bourse de Paris termine la semaine sur son plus haut score depuis juin 2002, avec une note à la hausse pour les valeurs technologiques – sauf chez Alcatel…

La

Bourse de Paris reste stable, avec le CAC40 qui termine sur son plus haut depuis juin 2002, inchangé à 4.124,29 points, et progresse de 1,08% sur la semaine. A la veille du lancement de la saison des résultats trimestriels, la Bourse de New York s’inscrit à la baisse, avec le Dow Jones qui recule de -0,81% à 10.461,34 points, et le Nasdaq qui perd -0,96% à 1.999,35 points. Sur la semaine, Wall Street progresse peu. Le Dow Jones gagne 0,55% et le Nasdaq progresse de 0,73%, échouant à franchir la barre psychologique des 2000 points. Wall Street adopte une position d’attente sur un marché jugé survendu et dominé par l’évolution du cours du pétrole. La semaine prochaine sera consacrée aux résultats de leaders du marché, comme IBM, General Electric, Apple ou AMD. Après avoir atteint le record historique de 58,28 dollars le baril de brut léger au Nymex lundi dernier, le cours du pétrole s’est depuis inscrit à la baisse, surtout depuis que le président de la Fed, Alan Greenspan, a affirmé que les forces du marché vont s’équilibrer sur le long terme. Le dollar se maintient autour des 1,39, et termine la semaine à 1,2935 dollar pour 1 euro. Alcatel confirme le départ de son numéro 2, Philippe Germond. Le directeur général adjoint du groupe a remis sa démission après que Serge Tchuruk a annoncé qu’il demandera à l’assemblée générale de repousser l’âge limite du président afin de rester à la tête du groupe jusqu’en 2008. Le titre perd -0,21%. A l’inverse, le groupe de défense Thales, l’un des sujets de désaccord entre les dirigeants d’Alcatel, en profite pour s’adjuger 1,43%. Gartner révise ses prévisions de recul des dépenses mondiales d’équipements pour les semiconducteurs. Dépenses qui, selon le cabinet d’étude, seront plus fortes qu’évaluées initialement. STMicroelectronics gagne 0,71%. Le rebond de Business Objects ce vendredi, qui gagne 4,56%, permet au groupe d’enregistrer au final une progression sensible sur la semaine, avec un gain de plus de 3%. France Télécom se replie de -0,7%, malgré l’annonce d’un plan de rachat d’actions portant sur 10% de son capital.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur