Bourse : alerte d’AMD, résistance d’Intel, plongeon de Soitec

Régulations

Cinquième baisse consécutive à la Bourse de Paris. Les technos n’ont pas pu
résister et ont suivi le mouvement

AMD a lancé une alerte sur son chiffre d’affaires au premier trimestre, indiquant que son objectif ne sera ‘probablement‘ pas atteint, ce qui a fait reculer le titre de -1,62 %. L’annonce a immédiatement fait plonger Soitec, le spécialiste du ‘Silicium sur Isolant‘ dont le fondeur est l’un plus importants client, de -4,84 %. Intel en revanche a mieux résisté à l’avertissement de son challenger, le titre n’a reculé que de -0,57 %.

Un tribunal américain a rejeté la plainte pour violation de brevet déposée par Alcatel-Lucent contre Microsoft. C’est une déconvenue après qu’un premier tribunal a condamné Microsoft a verser 1,5 milliard de dollars au groupe.

L’issue de la procédure se révèle donc incertaine, et l’annonce par Alcatel-Lucent d’une croissance de ses ventes sur l’année est passée totalement inaperçue. Le titre de l’équipementier a même plongé de ?2,23 %.

Une nouvelle fois, la Bourse de Paris a échoué dans sa tentative de redressement, et a terminé pour la cinquième séance consécutive dans le rouge. Le CAC40 a cédé -0,73 % à 5.385,03 points.

Après avoir fait illusion durant une partie de la séance, soutenue par la publication de l’indice ISM, la Bourse de New York a terminé une nouvelle fois en repli. Le Dow Jones a reculé de -0,53 % à 12.050,41 points et le Nasdaqde -1,15 % à 2.340,68 points.

L’indice ISM des directeurs d’achats du secteur des services américains a reculé comme attendu, mais même s’il se maintient au dessus de l’équilibre, à 54,3 % en février, son repli est supérieur aux attentes des analystes.

Le dollar s’est repris, à 1,3103 dollar pour 1 euro. LE cours du pétrole a légèrement reculé à 60,30 dollars le baril de brut léger au Nymex.

Vivendi aurait refusé à Eurazeol’émission d’obligations convertibles. Le titre du géant des médias a progressé de 0,41 %.

Une augmentation du capital d’EADS devient de plus en plus probable, le conseil d’administration du groupe a même autorisé sa direction à étudier “toutes les solutions” qui vont dans ce sens. Le titre a chuté de -2,58 %.

Quelques hausses chez les technos, Ubi Soft 2,36 %, Capgemini 0,77 %, Infogrames 0 %. Mais pour la très grande majorité d’entre elles, la séance s’est une nouvelle fois terminée dans le rouge : Iliad -0,28 %, Atos Origin -0,32 %, Oberthur CS -0,38 %, STMicroelectronics -0,63 %, Sopra Group -0,64 %, France Télécom -0,81 %, Gemalto -1,67 %, Dassault Systèmes -1,72 %, Business Objects -1,90 %, Ingenico -1,96 %, Thomson -1,96 %, GFI Informatique -2,78 %, Alten -2,91 %, Steria -2,94 %, Altran -3,25 %.

A Wall Street, de nouvelles rumeurs sur l’intérêt que porterait Nokiaau rachat de Palm n’ont pas suffi à contrecarrer la confirmation que le spécialiste des PDA et Smartphones cherche une solution de repli, évoquant de la vente à l’acquisition? Le titre a plongé de -9,83 %.

Son concurrent Research in Motion (RIM), le fabricant canadien du Blackberry, a quant à lui cédé -1,06 % à la suite d’erreurs comptables qui entrainent une révision de ses comptes depuis 2004.

Apple a progressé de 1,07 %, IBM 1,00 %, Cisco 0,63 %, Google 0,52 %, HP 0,21 %, Sun 0,17 %. Electronic Arts a reculé de -0,31 %, Adobe -0,36 %, Yahoo -0,36 %, Microsoft -0,76 %, Applied Materials -1,06 %, Symantec -1,24 %, eBay -1,53 %, Amazon.com -1,70 %, Oracle -2,03 %, Dell -2,80 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur