Bourse : Alstom sauvé de la faillite et Atos numéro 1

Cloud

Séance du lundi 22 septembre : Paris a poursuivi sa descente au rythme de la nouvelle chute du dollar et des prises de bénéfices

L’appel du G7 à une plus grande flexibilité du marché des changes a fait chuter le dollar. Un bon prétexte, en l’absence d’actualité économique et de publication de résultats, pour prendre des bénéfices.

La Bourse de Paris s’est maintenue en territoire nettement négatif. Le CAC40 perd 2,69% à 3.282,95 points. Wall Street a démarré la semaine à la baisse, le Dow Jones cède 1,13% à 9.535,41 points, et le Nasdaq 1,63% à 1.874,47 points.

Le nouveau plan de sauvetage ne présentant pas de prise de participation de l’Etat dans le capital d’Alstom, la Commission européenne a mis fin à son projet d’injonction contre la France. Le plan de 3,2 milliards d’euros, dont 800 millions de l’Etat, bénéficie du compromis des banques et pourrait sauver le groupe.

Atos Origin a annoncé le rachat de la SSII Sema au groupe Schlumberger. Avec ce rachat, le groupe devient leader des services informatiques en Europe, avec plus de 5,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel. Le titre en profite pour enregistrer la plus forte hausse à Paris, 6,49% à 51,65 euros.

Aucune implication sociale n’a encore été évoquée, mais le groupe entend profiter des synergies pour réduire ses coûts ! En marge de l’annonce, Bernard Bourigeaud, président d’Atos Origin, a annoncé qu’il avait “l’intention de céder pour 500 millions d’euros d’activités au cours des 12 à 18 prochains mois“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur