Bourse : Altran s’effondre, le titre perd 32% sur la séance !

Cloud

Nouvelle séance tragique dans le rouge ce jeudi 12 août, fruit du pessimisme qui domine les marchés, des tensions sur le cours du pétrole, des statistiques économiques américaines, mais aussi des avertissements de HP et d’Altran

Altran s’effondre, le titre perd 32,24%, après l’avertissement du groupe sur sa marge d’exploitation et la remise en question de l’objectif de marge à deux chiffres pour le second semestre. Pourtant, la présentation des résultats d’Altran avait bien débuté, avec une progression de 4,1% de son chiffre d’affaires semestriel à 355 millions d’euros, vite oubliée par les investisseurs. L’effondrement d’Altran aura été le déclencheur de la chute de la Bourse de Paris, qui aura vite oublié une ouverture à la hausse, pour terminer sur un repli, avec le CAC40 qui perd 0,25% 3.494,23 points. En lançant un avertissement jugé sévère, HP est venu s’associer au cours du baril de brut, qui atteint un nouveau niveau record, pour précipiter la Bourse de New York à la baisse. Le Dow Jones plonge de 1,24% à 9.814,59 points, et le Nasdaq de 1,68% à 1.752,49 points. Avec les tensions qui dominent sur le marché, deux avertissements coup sur coup d’entreprises américaines majeures, Cisco mercredi et Hewlett-Packard jeudi, ne vont pas arranger le climat boursier ! Et les indices économiques publiés aux Etats-Unis ce jeudi, certes rassurants, ont vite été oubliés ! Les demandes hebdomadaires d’allocation chômage ont baissé à 333.000, inférieures aux prévisions des analystes. Les ventes au détail se sont redressées en juillet de 0,7%, mais le marché attendait 1,1%. Par contre, le Département du commerce a révisé à la hausse ses chiffres des ventes au détail en juin, qui ont baissé de 0,5% et non de 1,1%. Sur le front du pétrole, alors qu’un oléoduc irakien reste fermé par crainte d’attentat, le marché a appris la fermeture d’un quart des sites d’extraction du Golfe du Mexique. Rien de grave, la fermeture est temporaire et récurrente à cause des tempêtes qui menacent régulièrement cette zone du globe. Dans l’état d’esprit et de morisité teintée de pessimisme des opérateurs boursiers, le moindre incident, même météorologique, et le cours bat un record de niveau. C’est le cas ce jeudi, où le baril de pétrole brut léger a de nouveau franchit la barre des 45 dollars au Nymex, et atteint le niveau record de 45,30 dollars. Quelque peu oublié ces derniers temps, le dollar évolue peu, à 1,2231 dollar pour 1 euro. L’avertissement de Hewlett-Packard, qui a lancé un ‘profit warning’ sur les deux derniers trimestre 2004 avant la publication de ses résultats trimestriels le 18 août, a pesé sur les valeurs technologiques. Valtech plonge de 8,82%, Capgemini perd 4,18%. Infogrames profite des rachats à position de vente à découvert pour bondir de 20,54%. L’action HP, qui a focalisé toutes les attentions, a chuté de 14,65% à Wall Street.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur