Bourse : Apple a pris le relai d’Intel

Régulations

Le retournement de Wall Street après ouverture de séance a fait plonger les
marchés dans le rouge, à la suite des valeurs techno qui avaient confirmé leur
positionnement à la baisse

Nouvelle déception pour les valeurs technologiques américaines. Après Intel, c’est Apple qui est sanctionné par les marchés pour ses prévisions jugées trop prudentes, malgré la hausse de 78 % de son bénéfice trimestriel. Le titre Apple a plongé de -6,19 %.

Les technos américaines sont sous pression et les valeurs des semi-conducteurs dans la ligne de mire. La déception des prévisions d’Intel, puis l’indice Soxx qui recule de -3 %, et enfin l’équipementier Lam Research qui a publié des résultats inférieurs aux attentes et dont le titre a plongé de -14,61 %, pourraient mettre fin au retour d’intérêt pour les valeurs technologiques.

Chez les valeurs des semi-conducteurs côtés à Paris, Alcatel-Lucent a perdu 1,67 % et STMicroelectronics-1,43 %. IBM pourrait être l’arbitre du débat qui s’engage, Big Blue publiera ses résultats après la clôture de Wall Street? Il a terminé la séance à l’image des technos sur un repli de -0,57 %.

La Bourse de Paris n’a pas résisté au retournement de tendance à Wall Street, après que le président de la Réserve fédérale américaine Ben Bernanke a exprimé ses inquiétudes quant au déficit budgétaire des Etats-Unis. Le CAC40a reculé de -0,12 % à 5.555,04 points.

Technos contre pétrole? La Bourse de New York a été entraînée vers le bas par ses valeurs technologiques, mais le nouveau recul du cours du pétrole, qui favorise l’industrie, a permis de limiter la baisse. Si le Dow Jones n’a reculé ‘que’ de -0,07 % à 12.567,93 points, le Nasdaqdes valeurs technologiques s’est enfoncé de -1,46 % à 2.443,21 points.

L’euro continue de reprendre du terrain, à 1,2964 dollar pour 1 euro. Le cours du pétrole a touché son plus bas des 20 derniers mois, à 50,48 dollars le baril de brut léger au Nymex.

EADS continue de reculer après l’alerte sur Airbus, le titre a plongé de -3,76 %.

Le relèvement par Lehmande l’objectif de court sur son titre n’a pas suffit à redresser la barre pour Capgemini, qui a chuté de -2,42 %. Moins cependant qu’Atos Origin qui a plongé de -4,06 %.

Les valeurs technologiques se sont installées dans le rouge. Avec cependant quelques hausses : Soitec 2,27 %, Dassault Systèmes 0,65 %, Vivendi 0,57 %, et Sopra Group qui est resté stable.

Mais pour la majorité, la séance s’est jouée à la baisse : Thomson -0,21 %, Alten -0,32 %, France Télécom -0,82 %, Steria -0,85 %, GFI Informatique -0,91 %, Gemplus -1,37 %, Business Objects -1,66 %, Ubi Soft -1,67 %, Altran -1,75 %, Gemalto -1,89 %, Iliad -1,95 %, Oberthur CS -2,19 %, Infogrames -2,70 %.

A Wall Street, profitant du relèvement de la recommandation de Citigroup, le géant mondial des jeux vidéo Electronic Arts a progressé de 1,25 %. Il est bien le seul !.

Les valeurs technologiques américaines se sont massées dans le rouge. Microsoft -0,32 %, HP -0,35 %, Symantec -0,56 %, eBay -1,47 %, Intel -1,85 %, Google -1,90 %, Cisco -1,96 %, Oracle -2,28 %, Amazon.com -2,38 %, Dell -2,44 %, Yahoo -3,20 %, Sun -3,34 %, Adobe -4,05 %, Applied Materials -5,93 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur