Bourse : après le rebond, STMicroelectronics consolide

Cloud

Les places boursières européennes ont retrouvé leurs plus hauts de 2006,
soutenues par la hausse du brut et des valeurs pétrolières, ainsi que par les
technos

Victime des prises de bénéfices après son baroud, la veille, à la suite de l’annonce de sa réorganisation en trois divisions, qui a vu le titre bondir de près de 4 %, STMicroelectronics est reparti à la baisse, de -0,91 %.

La Bourse de Paris a profité du mouvement ascendant pour maintenir sa progression et repasser au dessus des 2500 points. Le CAC40a gagné 0,62 % à 5.509,58 points.

La Bourse de New York, profitant de solides résultats d’entreprises, a terminé sur une hausse, son indice vedette affichant un nouveau record historique, le dix neuvième depuis octobre. Le Dow Jones a progressé de 0,81 % à 12.416,76 points et le Nasdaqde 0,88 % à 2.453,85 points.

En novembre aux Etats-Unis, les prix à l’importation hors pétrole ont progressé de 0,7 % et les prix à l’exportation de 0,1 %.

Le dollar continue de se redresser, à 1,3142 dollar pour 1 euro. L’Opep a indiqué que les pays producteurs de pétroles vont fermer un peu plus les robinets dès le début 2007. Après cette annonce, le cours du pétrole est reparti à la hausse, à 62,51 dollars le baril de brut léger au Nymex.

Infogrames a replongé de -2,60 % sur les prises de bénéfices.

A Wall Street, Ciena, équipementier des télécoms, a publié des résultats bénéficiaires de 13,1 millions de dollars, après la perte enregistrée un an plus tôt, soit un bénéfice par action (BPA) de 16 cents, contre 13 attendus. Le titre a bondi de 11,50 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur