Bourse : Atos gagne 25 % sur les rumeurs, les SSII suivent, mais les cartes à puce plongent

Cloud

Rumeurs, SSII, Airbus A350 et cartes à puce, menu riche pour une séance
dédiée au rebond des places boursières et des technos

Initiée par l’agence Dow Jones et confirmée par Reuters, même pasou si peu démentie par le groupe, la rumeur d’un rachat d’Atos Origin par les fonds Permiraet Centaurus, avec une prime de plus 40 % à 58 euros, soit une valorisation du groupe à 4 milliards, a permis au titre de bondir de 25,16 %.

Les SSII françaises sont suivi vigoureusement, Cap Gemini 5,80 %, Altran5,39 %, Steria3,93 %, GFI Informatique 3,83 %, Sopra Group 1,97 %.

Mauvaise séance pour les cartes à puce. Pour son premier oral, le numéro 1 mondial Gemalto a plongé de -8,85 % en présentant un bénéfice net 2006 réduit de -98,8 %, et des perspectives difficiles. Son challenger Oberthur Card Systems n’est guère mieux, sanctionné sur ses mauvais résultats, son endettement et l’absence de plan stratégique, le titre a plongé de -6,40 %.

La Bourse de Paris a enregistré un rebond sensible, portée par la performance de Wall Street la veille et la multiplication des rumeurs sur ses valeurs. Le CAC40 a bondi de 1,77 % à 5.389,85 points.

A Wall Street, les projets de fusion l’ont emporté sur les chiffres de l’inflation. La Bourse de New York a continué de progresser, le Dow Jones a gagné 0,22 % à 12.159,68 points et le Nasdaq0,29 % à 2.378,0 points.

Mauvaise nouvelle du côté de l’inflation US, les prix à la production aux Etats-Unis ont augmenté de 1,3 % en février, nettement au dessus des prévisions à 0,5 %. Quant au Philly Fed Index, l’indice de l’activité manufacturière calculée par la Réserve fédérale de Philadelphie, il accuse un repli de -0,2 en mars.

Le dollar continue de se plomber, à 1,3294 dollar pour 1 euro. Le cours du pétrole continue de reculer, à 57,28 dollars le baril de brut léger au Nymex.

Après Qatar Airways et ses 80 Airbus A350, c’est l’Aeroflotrusse qui a annoncé une commande de 22 appareils. Le climat boursier étant plus favorable, le titre EADS en a profité pour reprendre 1,28 %.

Busines Objects a progressé de 3,40 %, Dassault Systèmes 2,97 %, Iliad 2,18 %, Alcatel-Lucent 1,69 %, Ubi Soft 1,67 %, France Télécom 1,58 %, Ingenico 1,40 %, Soitec 1,07 %, Vivendi 0,91 %Thomson 0,74 %, Alten 0,70 %, STMicroelectronics 0,56 %, Infogrames 0 %.

A Wall Street, AOL, filiale internet de Time Warner, s’est heurté à l’opposition d’une partie des actionnaires du suédois TradeDoubler, et a annoncé l’abandon du projet de rachat. L’opération avait pourtant séduit les investisseurs, le titre Time Warner a reculé de -0,05 %.

Cisco continue de consolider son offre logicielle sur internet, et a annoncé l’acquisition de WebEx, pour 3,2 milliards de dollars. Le titre a reculé de -0,15 %.

Les technos US ont ralenti le rythme de leur progression. eBay a gagné 1,93 %, Applied Materials 0,92 %, Yahoo 0,67 %, Dell 0,63 %, Symantec 0,42 %. HP a reculé de -0,23 %, IBM -0,33 %, Google -0,40 %, Microsoft -0,44 %, Intel -0,47 %, Electronic Arts -0,48 %, Apple -0,48 %, Amazon.com -0,79 %, Oracle -0,95 %, Sun -1,43 %, Adobe -1,73 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur