Bourse : Atos n’a pas convaincu le marché

Cloud

Les chiffres des créations d’emplois aux Etats-Unis ont donné le coup de pouce nécessaire aux places boursières européennes pour terminer la semaine sur une note positive

La fusion de la branche informatique de

Siemens avec la SSII française Atos Origin (lire notre article) a laissé sceptique les analystes et le marché, le titre recule de -1,37%. La Bourse de Paris termine la semaine dans le calme, sur son plus haut depuis juin 2002. Le CAC40 a gagné 0,74% à 4.091,58 points. Profitant des bons chiffres de l’emploi, la Bourse de New York termine la semaine sur son plus haut depuis quatre ans. Le Dow Jones gagne 0,99% à 10.940,55 points, et le Nasdaq progresse de 0,59% à 2.070,61 points. Le chiffre des créations d’emplois publié par le ministère américain du Travail enregistre un gain de 262.000 en février, inattendu après les 132.000 enregistrés en janvier. Le dollar, plombé par l’emploi US, a laissé l’euro revenir au dessus des 1,32 dollars. A Wall Street, l’euro termine la semaine à 1,3241 dollar. Le baril de pétrole brut a inscrit son plus haut des quatre derniers mois au Nymex, à 53,78 dollars. Les très bons résultats d’Axalto publiés la veille profitent au secteur des cartes à puces. Gemplus progresse de 4,71%. Infogrames recule de -1,67% après avoir révisé à la baisse son chiffre d’affaires au dernier trimestre. Thomson poursuit sa progression et profite de ses résultats aux pertes inférieures aux attentes. Le titre gagne 2,69%. A l’inverse, STMicroelectronics se maintient dans la mouvance des valeurs des semis conducteurs, qui reculent après la déception des résultats d’Hynix et que JP Morgan ait baissé sa prévision de bénéfice sur Intel. Le titre du fondeur franco-italien baisse de -0,73%. Dell, premier fabricant mondial d’ordinateurs PC, progresse de 2,20% après l’annonce d’un prochain retrait d’actions du marché, pour 10 milliards de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur