Bourse: baisse à New York, comme en Europe

Cloud

La semaine boursière démarre en négatif, ce qui augure mal des prochains résultats trimestriels attendus

A New York, le Dow Jones (valeurs industrielles) a reculé de -1,46%, soit une baisse de 125,21 points à 8.473,97 points.

L’indice Nasdaq (valeurs technologiques) a également terminé en baisse de -2,09%, un recul de 33 points à 1.538,79 points.

C’est la 4è séance consécutive à la baisse.

De nouvelles inquiétudes sur des pertes du secteur bancaire ont assombri l’horizon. Citigroup a dévissé de -17%, à la parution d’Un article du Wall Street Journal faisant état d’une possible perte d’exploitation dépassant les 10 milliards de dollars pour le seule 4è trimestre.

Alcoa a ouvert la saison des résultats trimestriels avec l’annonce d’une perte supérieure aux attentes de 28 cents par action hors éléments exceptionnels.

Les marchés boursiers se préoccupent également du déblocage de la deuxième tranche du plan américain Paulson visant à relancer le système bancaire aux Etats-Unis.

Des restrictions pourraient être très dures pour les établissements concernés par des aides attendues (encadrement des fusions, des dividendes ou encore la rémunération de leurs dirigeants).

En Europe, idem, la semaine a mal démarré. Tout le monde anticipe un ralentissement des profits des entreprises. Londres a reculé de 0,50%, et l’Eurostoxx 50 de 1,40%, tandis que Madrid chute de -1,9%.

En Allemagne, le plan de relance de 50 milliards d’euros n’a pas réussi à enthousiasmer les investisseurs. Le DAX de Francfort a reculé de -1,35%

La Bourse de Paris a clôturé en repli de 53,38 points, soit 1,62%, à 3.246,12, dans un volume d’échanges relativement faible de 2,287 milliards d’euros.

C’est, là encore, la 4ème séance de repli consécutif, après 6 séances de hausse entre le 29 décembre et le 6 janvier. Depuis le 1er janvier, le CAC40 conserve une petite hausse de +0,9%.

Peugeot a pris la tête du CAC40 ce lundi (+5,4%), porté par une série de recommandations d’analystes positives.

Les valeurs bancaires se sont plutôt bien comportées.

En revanche, les valeurs ‘high tech’ ont plongé. Schneider a reculé de 0,4%, en dépit d’une recommandation favorable des analystes d’Exane BNP Paribas.

On note que STMicroelectronics se place parmi les records de baisse avec 5,5%, suite à une notatation dégradée par les analystes.

De même France Télécom a perdu -3,2%, avec une mention défavorable de Crédit Suisse.

___

A Paris, évolution des cours (titres “technologiques” du CAC 40), ce 12 janvier 2009, en valeur, et évolution par rapport au 9 janvier 2009 (en pourcentage): . en hausse:

GEMALTO 17.74(c) +0.28%

ALTEN 13.615(c) +0.07%

GFI 2.830 inchangé +0.00%

. en baisse

GROUPE STERIA 8.560(c) -0.81%

DASSAULT SYSTEMES 32.550(c) -0.94%

CAP GEMINI 27.040(c) -1.17%

ILIAD ( FREE ) 64.620(c) -1.62%

ATOS ORIGIN 18.830(c) -1.75%

INGENICO 11.160(c) -2.11%

SOPRA GROUP 27.940(c) -2.34%

ALCATEL-LUCENT 1.604(c) -2.96%

FRANCE TELECOM 19.650(c) -3.15%

SOITEC SILICON 3.382(c) -3.67%

ALTRAN TECHNOLOGIES 3.004(c) -4.63%

STMICROELECTRONICS 4.667(c) -5.45%

Sources: Reuter, AFP, AOF, Boursorama / Agence de Presse Magazine Silicon.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur