Bourse : Bull monte, Infogrames chute

Cloud

Séance du jeudi 13 février : les entreprises européennes commencent à souffrir de la chute du dollar face à l’euro

Entre hausse du pétrole et risques de guerre et d’attentat, les entreprises européennes souffrent d’un nouveau mal, la chute du dollar, qui vient générer des pertes de change dans leurs résultats.

La Bourse de Paris a souffert d’un mal surprenant : l’absence d’investisseurs. Les vacances scolaires de février ne profitent pas aux valeurs françaises, le CAC40 baisse de -0,43% à 2.758,65 points Valeurs : Bull surprend, Infogrames déçoit

Bull se maintient nettement à la tête des valeurs en progression à la Bourse de Paris, +7,46% à 0,72 euro. Le groupe a publié ses résultats, et enregistre une réduction de sa perte à 24 millions d’euros au second semestre 2002, contre 524 millions d’euros au premier semestre.Pierre Bonelli, le président de Bull, a précisé à l’AFP que sa “priorité était maintenant d’exécuter la troisième et dernière phase du plan d’action arrêté en mars 2002”. Une lourde échéance attend cependant le groupe, avec le remboursement de l’avance de l’Etat de 450 millions d’euros qui arrive à échéance en juin prochain. Les investisseurs se sont repris sur le titre Thomson, +3,76% à 13,51 euros, en accordant aux résultats positifs du groupe un accueil mérité, la sanction de la veille étant disproportionnée. Pas suffisamment cependant pour rattraper le retard pris. Passé la tension des rumeurs, Wanadoo se redresse, +0,91% à 4,45 euros. Les investisseurs ont démontré par le passé leur goût pour les mesures drastiques. S’ils n’apprécient pas la médiatisation négative d’un élément de leur portefeuille, ils sont sensibles aux mesures de réduction des coûts, et donc des effectifs. A l’opposé du palmarès, l’éditeur Infogrames chute de -4,89% à 3,50 euros. Le leader européen des jeux vidéo a présenté des résultats en perte. Pour le premier semestre de son exercice fiscal 2002/2003, le groupe de Bruno Bonnell enregistre une perte nette 37,4 millions d’euros, contre un bénéfice de 15,9 millions d’euros au titre du premier semestre de l’exercice précédant. Un résultat négatif, malgré un chiffre d’affaires en progression de +22,6% à 517,4 millions d’euros, et une réduction de la dette d’environ 102 millions d’euros. Infogrames maintient ses prévisions de +20% de croissance de son activité. Ubi Soft, le concurrent français, chute de -2,83% à 12 euros, par solidarité. Wall Street craint la guerre et les attentats Au cours d’une séance qui aurait pu être emmenée à la hausse par la forte progression de l’indice américain des ventes de détails hors automobile, +1,3%, la Bourse de New York continue de marquer le pas au rythme de ses angoisses. Le Dow Jones stagne en territoire négatif, -0,11% à 7.749,87 points, suivi par le Nasdaq, -0,12% à 1.277,44 points. Le constructeur Dell Computer annonce un bénéfice trimestriel en forte hausse, +32% à 603 millions de dollars, contre 456 millions de dollars en 2001. Malgré la baisse de la demande, les résultats enregistrés par le second fabricant mondial d’ordinateurs (après HP/Compaq) font suite à un train de mesures draconiennes pour la maîtrise de ses coûts.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur