Bourse : Business Objects plonge et Alcatel décroche

Cloud

La publication de résultats trimestriels décevants d’entreprises européennes, cumulée avec le relèvement par la Chine de son principal taux directeur, a poussé les places boursières dans le rouge. Les valeurs technologiques ont suivi

La publication des résultats trimestriels de

Business Objects, jugés décevants avec un bénéfice net qui recule de -17,8 % à 12,3 millions de dollars, a fait plonger le titre de -12,29 %. Mêmes sanctions pour Alcatel, qui en affichant une contraction de sa marge brute à 34,9 % a déçu les marchés, malgré le maintien de ses prévisions pour l’exercice. Le titre a décroché de -6,81 %. La Bourse de Paris a vainement tenté de se redresser en fin de séance mais a terminé sur une note négative tandis que le marché consolidait et que les valeurs s’inscrivaient en repli sur les prises de bénéfice. Le CAC 40 s’est replié de -0,74 % à 5213,55 points. La Bourse de New York a terminé une séance mouvementée sur une hausse, profitant du discours de président de la Fed. Le Dow Jones a enregistré une progression de 0,25 % à 11.382,59 points et le Nasdaq 0,49 % à 2.344,95 points. La tendance baissière a été imposée par la Chine, qui a annoncé le relèvement de son principal taux directeur, de 27 points de base à 5,85 %. La décision laisse planer un doute quant au risque de ralentissement de la croissance du marché chinois. Le discours du Président de la réserve fédérale, Ben Bernanke, devant le congrès américain, qui a indiqué que la Fed pourrait marquer une pause dans sa politique de relèvement de ses taux directeurs, est arrivé trop tard pour permettre aux places boursières européennes de se redresser. Sur ces commentaires, le dollar a continué de se replier, à 1,2534 dollar pour 1 euro. Le cours du pétrole a terminé la séance en baisse, à 70,95 dollars le baril de brut léger. L’actualité du jour est venue de la reprise de la participation de 21,03 % de l’État dans le capital d’Alsthom par le groupe Bouygues, qui marque ainsi son entrée sur les marchés stratégiques de l’énergie et des transports. Un montage qui a été salué par la bourse, avec le titre Alsthom qui a bondi de 5,30 % et celui de Bouygues qui a gagné 2,21 %. En présentant une hausse de 10,2 % de son chiffre d’affaires au premier trimestre, à 12,8 milliards d’euros, l’opérateur historique France Télécom a rassuré les marchés. Le titre est resté stable. Entraînées par Alcatel et Business Objects, qui se sont placés en queue des titres du CAC40, les valeurs technologiques ont majoritairement terminé dans le rouge, et parfois avec des écarts importants. Gemplus a perdu -6,05 %, Axalto -4,25 %, Oberthur -3,92 %, Ubi Soft -3,43 %, Iliad -2,10 %, Cap Gemini -1,79 %, Soitec -1,63 %, GFI Informatique -1,29 %, STMicroelectronics -1,26 %, Alten -1,21 %, Sopra Group -1,14 %, Altran -1,11 %, Thomson -0,96 %, Dassault Systèmes -0,65 %, Atos Origin -0,25 %. On notera parmi les rares hausses Infogrames 1,47 % et Unilog 0,07 %. À Wall Street, les valeurs des semi-conducteurs restent dans l’expectative, partagées entre Applied Micro Circuits qui creuse ses pertes et se replie de -1,59 %, et Xilinx dont les résultats sont supérieurs aux attentes et qui bondit de 6,29 %. Électronique Arts a gagné 3,73 %, Adobe 3,41 %, Intel 3,03 %, Symantec 2,58 %, Applied Materials 2,40 %, Apple 1,78 %, eBay 1,49 %, Oracle 1,43 %, HP 1,40 %, Cisco 1,18 %, IBM 0,64 %, Yahoo 0,61 %, Microsoft 0,55 %. Sun a perdu -1,39 %, Google -1,39 %, Dell -1,07 %, Amazon.com -0,14 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur