Bourse : Capgemini déçoit, STMicro surprend, GFI plonge

Cloud

Tendance à la baisse sur les places boursières européennes, accentuée par l’indécision de Wall Street dès l’ouverture. La séance aura été mouvementée pour les valeurs technos, entre Capgemini, GFI Infomatique et STMicroelectronics, sans oublier la déception provoquée par Deutsche Telekom

Le fondeur taiwanais TSMC accélère ses ventes de semiconducteurs. Le secteur en profite pour se redresser, et

STMicroelectronics prend la tête du marché avec un bond de 3,36%. Les résultats trimestriels de GFI Informatique sont conformes aux attentes, mais les difficultés de la filiale italienne perdurent. Les analystes se sont acharnés à dégrader leur note: le titre a plongé de -10,49%. Capgemini a révisé sa prévision de chiffre d’affaires à la hausse. Mais sa prévision de marge reste légèrement inférieure aux attentes et la question du redressement des activités américaines du groupe reste posée. Le marché a sanctionné le titre à la hauteur de sa déception, -1,76%. Après avoir fait mine de se redresser à l’ouverture, la Bourse de Paris a très vite plongé dans le rouge, où elle est restée jusqu’à la fermeture. Le CAC40 a reculé de -0,52% à 4.480,23 points. La Bourse de New York n’a pas tenu ses promesses, perdant l’avance acquise en début de séance avec le plongeon de General Motors ? dont l’ancienne filiale équipementière Delphi a aggravé ses pertes avant son dépôt de bilan ? et l’annonce d’une série d’enquêtes sur les grandes compagnies pétrolières pour des manipulations sur le prix de l’essence. Le Dow Jones reste stable avec une progression symbolique de 0,06% à 10.546,21 points, et le Nasdaq progresse de 0,17% à 2.175,81 points. L’euro s’est légèrement redressé, à 1,1763 dollar pour 1 euro. Les stocks de brut augmentent mais les stocks de produits distillés baissent ! Le cours du pétrole brut léger a adopté la technique du yo-yo, mais termine en baisse à 58,93 dollars le baril. Les télécoms sont à la peine après l’avertissement de Deutsche Telekom: un nouveau plan d’investissement supplémentaire va amputer les bénéfices en 2006. France Télécom recule de -1,72%, Vivendi Universal -1,32%,. Sony gagne 2,89%, Alten 2,07%, Dassault Systèmes 1,45%, Iliad 0,98%, Soitec 0,62%. Gemplus recule de -2,82%, Sopra -1,33%, Business Objects -1,16%, UbiSoft -0,89%, Atos Origin -0,59%, Alcatel -0,31%. A Wall Street, dans le monde des médias, le studio de cinéma d’animation Pixar (Les Indestructibles, Nemo, Toy Story, etc.) a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Chiffres d’affaires à 45,8 millions d’euros (+3%), bénéfices à 27,4 millions (+22%) et BPA de 22 cents, contre 19 cents un an plus tôt et une attente de 11 cents. Le titre bondit de 11,22%. A l’inverse, l’éditeur de bandes dessinées Marvel (Spiderman, Les 4 fantastiques, Daredevil, Blade, etc.) affiche des résultats en forte baisse. Chiffres d’affaires à 81,1 millions d’euros (-41%), bénéfices à 23,4 millions (-32%) et BPA de 23 cents, contre 30 cents un an plus tôt. Ajoutez à cela une révision à la baisse plus que de moitié inférieure aux attentes des analystes de l’objectif de BPA, et le titre plonge de -22,06%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur