Bourse : chiffres records pour Soitec

Cloud

Profitant de la bonne tenue du Nasdaq, la Bourse de Paris repasse en territoire positif et au dessus des 3600 points

Très attendu, le discours d’Alan Greenspan devant le Congrès américain s’est voulu rassurant sur l’état de santé économique des Etats-Unis. Le président de la Réserve fédérale (Fed) a souligné que l’économie est entrée dans une phase d’expansion durable. Il ne s’est pas montré inquiet sur l’inflation, une relative hausse des prix lui semble logique, ce qui ne représente pas une menace majeure.

Non seulement l’activité économique s’est accélérée, mais l’expansion est devenue plus étendue et a entraîné une amélioration notable de l’emploi” a indiqué le ‘maître’ de la politique monétaire des Etats-Unis. Il était temps que le président de la Fed vienne mettre un peu d’ordre dans le désarroi boursier qui domine les marchés US depuis le début du mois ! Certes, Alan Greenspan n’a pas donné d’indications sur l’évolution des taux directeurs, mais son discours rassurant indique une volonté interventionniste mesurée, voire limitée. La Bourse de New York a particulièrement bien réagi au discours d’Alan Greespan, et s’est redressée en fin de séance avec les valeurs technologiques. Le Dow Jones gagne 0,54% à 10.149,07 points et le Nasdaq bondit de 1,76% à 1.917,07 points. La Bourse de Paris profite de la bonne orientation du Nasdaq et des valeurs technologiques pour se reprendre. Le CAC40 inverse la tendance, progresse de 0,41% à 3.607,39 points, et se replace au dessus des 3600 pour la première fois depuis deux mois. L’indice ZEW du climat des affaires en Allemagne gagne un point en juillet, et rassure en passant de 47,4 à 48,4. Les valeurs internationales, comme Vivendi Universal qui gagne 1,6%, profitent du redressement du dollar et de la baisse du cours du pétrole à la suite du discours d’Alan Greenspan. Le billet vert se reprend, à 1,2312 dollar pour 1 euro à la clôture de Paris. Le spécialiste mondial du silicium sur isolant (SOI) Soitec a publié des résultats trimestriels exceptionnels, avec un chiffre d’affaires record. Le titre progresse de 4,29%, décevant pour un groupe qui publie des résultats meilleurs que le meilleurs de sa révision et des attentes des analystes ! Altran Technologies continue de plonger alors que l’incertitude demeure quant au devenir de ses dirigeants et co-fondateurs placés en garde à vue. Le titre perd 7,02%. France Telecom, qui gagne 0,3%, a annoncé après clôture le dépôt d’un recours en annulation devant le Tribunal de première instance de Luxembourg après la décision de la Commission européenne de demander à l’opérateur le remboursement des avantages fiscaux accordés par l’Etats français qui pourrait exercer une démarche similaire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur