Bourse : Cisco pour la baisse, pétrole pour la hausse

Cloud

Les commentaires de Cisco, qui prévoit un ralentissement du marché contre l’avis du consensus, ont pesé lourdement sur les valeurs technologiques, mais aussi les places boursières, qui ne se sont reprises qu’avec l’annonce de capacités pétrolières excédentaires de l’Arabie Saoudite

Les résultats trimestriels records de

Cisco n’ont pu cacher les commentaires jugés pessimistes du premier équipementier mondial des réseaux Internet sur l’évolution de son marché avec des prévisions moroses et inférieures au consensus. Paradoxe de l’actualité, ce mercredi 10 août, c’est au cours du pétrole que la Bourse de Paris doit d’avoir limité ses pertes. Pas suffisamment cependant pour éviter au CAC40 de terminer sur une chute de 0,85% à 3.502,95 points. La déclaration du ministre saoudien du pétrole, sur les capacités excédentaires de son pays, est venue rassurer le marché. A la Bourse de New York, le Dow Jones s’est repris et a terminé sur une progression minime, 0,06% à 9.938,32 points. Les valeurs technologiques n’ont, en revanche, pas su résister à la déprime induite par Cisco, malgré la chasse aux bonnes affaires lancée en fin de séance. Le Nasdaq a chuté de 1,45% à 1.782,42 points. Saisies d’un courant vendeur, les valeurs technologiques ont plongé à la suite de Cisco. Gemplus a chuté de 5,41%, Alcatel de 4,72%, Capgemini de 4,64%, Business Objects 4,20%, et Atos Origin de 4,02%, pour ne citer que celles là. Malgré ses résultats trimestriels record ? bénéfice net de 1,4 milliard de dollars, en hausse de 41%, et chiffre d’affaires en hausse de 26% à 5,93 milliards – Cisco Systems plonge de 10,6%, comme nous le craignons à la lecture des commentaires de son p-dg John Chambers (lire notre article) Juniper Networks encaisse l’effet Cisco, dont il est concurrent, et chute de 4,22%. Sur le marché des semiconducteurs, National Semiconductor révise son chiffre d’affaires semestriel à la baisse. Même sanction que pour Cisco, le titre plonge lourdement de 14,01%, et entraîne à sa suite AMD qui chute de 5,38%, Micron Technology 4,62% et Intel 2,13%. Quant au groupe informatique Computer Science, l’annonce d’un bénéfice net en progression de 19,6% à 110,4 millions de dollars n’a pas suffi à contre-balancer la morosité du marché, le titre a perdu 2,76%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur