Bourse : confiance des ménages et des chefs d’entreprises

Cloud

La Bourse de Paris échoue de peu à franchir la barre des 3.700 points, tandis que les spéculations montent sur l’OPA de Sanofi sur Aventis

L’indicateur de confiance du Conference Board est ressorti à 96,8 en janvier, enregistrant une forte progression par rapport à décembre (91,7). Un tel optimisme des ménages américains ne s’était pas vu depuis juillet 2002. En Europe, l’indice IFO allemand du climat des affaires est, lui aussi, ressorti en hausse à 97,4.

Sur le marché boursier français s’enchaînent les spéculations autour de l’OPA de Sanofi sur Aventis. A un adossement de ce dernier sur des groupes internationaux, les analystes semblent privilégier l’accord des actionnaires pour l’OPA, sous réserve que Sanofi révise son offre à la hausse. A la Bourse de Paris, le CAC40 gagne 0,59% à 3.697,42 points. L’indice vedette a flirté avec la barre des 3.700 points, mais a cédé alors que la Bourse de New York déprimait sous l’effet des prises de bénéfices. Wall Street s’est nettement repliée, le Dow Jones recule de 0,87% à 10.609,92 points. Mais c’est surtout le Nasdaq qui perd largement ses gains de la veille, et recule à la clôture de 1,75% à 2.116,64 points. Profitant de SFR qui conforte sa deuxième place sur le marché français de la téléphonie mobile, le titre Vivendi Universal progresse de 1,50%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur