Bourse : dans le vert avec les révélations sur Microsoft-SAP

Cloud

Même si le projet de fusion entre Microsoft et SAP a été abandonné, l’annonce des pourparlers a largement profité aux valeurs technologiques et à la Bourse qui prolonge sa lancée de vendredi

En l’absence d’actualité économique, et profitant de l’accalmie sur le marché pétrolier, les places boursières ont prolongé leur envolée de vendredi. A la

Bourse de Paris, qui enregistre sa quatrième séance consécutive à la hausse, le CAC40 gagne 0,63% à 3.722,23 points. Les assureurs, et surtout les valeurs technologiques entraînées par la révélation de pourparler entre Microsoft et SAP sur une éventuelle fusion, ont contribué a maintenir les indices boursiers dans le vert. Et tant pis si la complexité du projet a fait renoncer les deux protagonistes ! La Caisse des dépôts (CDC) a révisé à la hausse sa prévision de croissance en France pour le second trimestre. L’économie profite du soutient de la consommation des ménages au mois d’avril. Mais si l’indicateur du PIB français progresse de 0,5% au deuxième trimestre après un surprenant 0,8% au premier, le taux de croissance n’en reste pas moins un peu faible, bien que satisfaisant pour l’année. La Bourse de New York continue elle aussi sur sa lancée, et se concentre sur les entreprises en l’absence de publications économiques. Le Dow Jones gagne 1,45% à 10.391,08 points, et le Nasdaq repasse au dessus de la barre psychologique des 2000 avec une hausse de 2,12% à 2.020,62 points. Seul vrai point noir de la journée, le dollar s’inscrit une nouvelle fois à la baisse, et encaisse même une forte baisse avec l’euro qui passe au dessus des 1,23. A Wall Street, 1 euro termine à 1,2318 dollar. Les valeurs technologiques continuent globalement de bien se comporter. Capgemini gagne 2,04%, STMicroelectronics 0,16% et Vivendi Universal 0,32%. Les filiales spatiales d’Alcatel et de l’italien Finmeccanica pourraient se rapprocher rapidement. La presse italienne évoque un accord imminent, et le titre de l’équipementier gagne 1,13%. France Telecom accélère sa progression, toujours sur la perspective de l’ouverture du capital de Pages Jaunes. Le titre gagne 2,72%. Ingenico annonce l’entrée du groupe de Vincent Bolloré dans son capital, avec 2,19% attribués à la financière du Loch. Le premier fabricant mondial de terminaux de paiement profite de cette percée pour gagner 5,93%. Le fabricant américain de processeurs Tessera Technologies bondit de 11,68% à l’annonce de la révision à la hausse de ses objectifs trimestriels. Quant au spécialiste des systèmes d’information Anteon, il démontre une nouvelle fois l’importance des marchés militaires pour les investisseurs, et gagne 7,19% à l’annonce d’un contrat sur 10 ans avec la marine américaine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur