Bourse : des cours stables en attendant mieux

Cloud

Pas d’actualité économique, des ajustements techniques, quelques rares présentations de bilan. Et le pétrole qui monte, tandis que Wall Street déprime. La routine?

Les investisseurs préparent-ils la fin du semestre ? A moins qu’ils n’attendent l’avis de la Fed sur les taux directeurs, la semaine prochaine. La séance de ce lundi 21 juin a été plutôt calme, et seuls quelques ajustements techniques peuvent expliquer l’ampleur du mouvement des échanges.

Rien de bien réjouissant à se mettre sous la dent, la Bourse de Paris joue en retrait et termine sur un frémissement négatif de 0,02% à 3.740,28 points. En l’absence de publications économiques, la Bourse de New York s’est tournée vers les entreprises, avec en particulier la prolongation du mouvement de concentration dans la banque, après le rachat de la banque régionale SouthTrust par Wachovia, pour 14,3 millions de dollars. Dans ce climat attentiste, sur lequel en plus de la Fed va peser lourdement l’échéance de l’ouverture politique de l’Irak, le Dow Jones se replie de 0,43% à 10.371,47 points et le Nasdaq de 0,32% à 1.974,38 points. Le dollar reste sous pression, mais évolue dans le calme. A Wall Street, il termine à 1,2108 pour 1 euro. Après l’annonce de la mise en garde à vue de son ex-patron Jean-Marie Messier, dans le cadre d’une enquête sur de possibles manipulations de cours en 2001, Vivendi Universal gagne 1,24%. Intel, malgré le relèvement des prévisions de JP Morgan sur le groupe, et à l’opposé de la tendance positive sur les semi-conducteurs, trébuche et perd 0,43%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur