Bourse : dollar en baisse, pétrole en hausse et technos en ordre dispersé

Cloud

Les places boursières européennes ont terminé la semaine comme elles l’ont parcourue, sur une tendance négative, à une exception notoire, la Bourse de Paris ! Le président de la Fed s’est voulu rassurant, Wall Street en profite pour terminer elle aussi en positif.

Alan Greespan, le président de la Réserve fédérale américaine, la Fed, a de nouveau tenu des propos rassurants, et a minimisé l’impact de la flambée du cours de l’or noir, qui devrait s’avérer moins lourde de conséquence pour la croissance que lors du premier choc pétrolier des années 1970.

La Bourse de Paris a réussi de justesse à tirer son épingle du jeu, ce vendredi 15 octobre. Le CAC40 termine la semaine sur une note légèrement positive, et dans un sursaut de dernière minute se redresse de 0,16% à 3.670,76 points. Ce qui ne l’empêche pas d’afficher sur la semaine un recul de 1,8%. La Bourse de New York profite des commentaires de la Fed et des ventes au détail meilleures qu’attendues pour se reprendre et terminer la semaine sur une note positive. Le Dow Jones progresse de 0,39%, à 9.933,38 points, mais reste sous la barre des 10.000, le Nasdaq gagne 0,45% à 1.911,50 points. Côté indices économiques aux Etats-Unis, les ventes au détail ont progressé de 1,5% en septembre, les prix à la production de 0,1%, et les stocks et ventes des entreprises progressent de 0,7%, tous indices supérieurs aux attentes. Cependant, l’indice de confiance des consommateurs de l’université du Michigan pour octobre ressort en nette baisse, à 87,5 contre 94,2 en septembre. Mais peu importe que les consommateurs dépriment, tant qu’ils consomment? Le cours du baril de pétrole reste le principal moteur de la chute des places boursières américaines. Malgré la hausse hebdomadaire des stocks aux Etats-Unis ? c’est une baisse qui avait été annoncée prématurément ? le baril de brut léger au Nymex s’est de nouveau hissé sur son plus haut historique, et a même atteint les 55 dollars en cours de séance. Le dollar continue de se déprécier face à l’euro ou au yen, par un effet de balancier avec le cours du pétrole. Le billet vert termine la semaine à 1,2468 dollar pour 1 euro. Les valeurs technologiques ont évolué en ordre dispersé ce vendredi. Alcatel a pris la tête du CAC avec une progression de 1,59%, suivi de Infogrames qui gagne 1,50%, et Capgemini 0,96%. De l’autre côté de la barrière, Gemplus perd 1,96%, Altran 1,85%, Ubi Soft 1,55%, Thomson 1,18%, et Ingenico 0,83%. Il aura suffit à l’opérateur téléphonique américain Sprint d’annoncer la suppression de 700 emplois pour que le titre gagne 1,87%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur