Bourse : EDF et Eutelsat dépassent leur cours d’introduction

Cloud

Profitant d’une ouverture de Wall Street à la hausse, les places boursières européennes se sont redressées, entrainées par les valeurs pétrolière avec la hausse du pétrole, mais aussi le bon comportement des valeurs technologiques

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’action

EDF a enfin dépassé son cours d’introduction, profitant d’un gain de 2,02% qui lui a permis de passer à 32,30 euros. Même traitement pour Eutelsat, qui avec une progression de 3% à 12,36 euros a lui aussi dépassé son cours d’introduction. Gemalto, la fusion annoncée hier entre Axalto et Gemplus dans les cartes à puce, n’en finit pas de soulever des interrogations. Axalto a chuté de -2,36%, Gemplus a bondi de 5,70%, et le concurrent Oberthur Card Systems a progressé de 0,90%. Après avoir passé la majorité de la séance dans le rouge, la Bourse de Paris a profité de l’effet Wall Street pour terminer en hausse. Le CAC40 s’est redressé de 0,20% à 4.669,93 points. Parcours opposé pour Wall Street. Après avoir mené les marchés à la hausse à l’ouverture, la Bourse de New York s’est finalement repliée et a terminé à la baisse avec la forte croissance du pétrole (60,66 dollars le baril). Le Dow Jones a reculé de -0,52% à 10.755,12 points et le Nasdaq de -0,25% à 2.246,45 points. A quel jeu joue la BCE (Banque centrale européenne) ? Après son président, Jean-Claude Trichet, qui a indiqué que la récente hausse du taux directeur serait sans suite, son chef économiste Otmar Issing affirme le contraire et indique que d’autres hausses sont envisagées. La déclaration a suffi pour que l’euro se redresse, à 1,1818 dollar pour 1 euro. La séance a été plutôt favorable aux technos : Atos Origin a gagné 1,59%, GFI Informatique 1,38%, Sopra Group 1,13%, Alcatel 1,05%, STMicroelectronics 0,71%, infogrames 0,66%, Capgemini 0,58%. UbiSoft a reculé de -2,18%. Le groupe a réduit sa perte nette à 11,3 millions d’euros et une perte opérationnelle de 43,6 millions. Son chiffre d’affaires trimestriel a augmenté de 19% à 152,9 millions d’euros. Enfin l’éditeur de jeux vidéo a confirmé ses objectifs pour l’exercice en cours. A Wall Street, Texas Instruments a certes révisé ses prévisions dans le haut de sa fourchette, mais le faible niveau de ses stocks continue d’inquiéter les investisseurs. Le titre, qui avait débuté la séance à la hausse, termine sur un net recul de -2,77%. Toujours dans les semi-conducteurs américains, Xilinx affiche son optimisme avec une demande qui s’accélère aux Etats-Unis et en Asie, au point de revoir ses objectifs pour le trimestre en cours. Mais comme pour TI, le marché a sanctionné le titre qui a reculé de -1,74%.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT