Bourse : élections US, recul des télécoms et rebond d’EADS

Cloud

La poussée démocrate au Congrés américain n’a perturbé ni Wall Street ni les
places boursières européennes qui ont terminé à l’étale. Les valeurs
technologiques sont restées indécises

Les marchés boursiers ont marqué une pause, la victoire démocrate aux Etats-Unis n’ayant pas entraîné de réaction particulière, même si le Sénat reste encore indécis, à l’opposé de la Chambre des députés qui a clairement basculé.

Le secteur européen des télécoms a été particulièrement chahuté, France Télécom a reculé de -1,82 %.

La rumeur a circulé sur l’évolution de l’actionnariat d’EADS avec l’entrée au capital du géant de l’aéronautique du fonds d’investissement Dubai, qui a fait oublier l’annulation par FedExde la commande de 10 Airbus A380. Le titre a rebondi de 3,24 %.

La Bourse de Paris a profité de la hausse d’EADS pour limiter son recul et termine étale, le CAC40 a très symboliquement reculé de -0,01 % à 53.437,16 points.

La Bourse de New York, longtemps indécise avec les résultats des élections américaines à mi-mandat, a repris le chemin de la hausse à l’annonce de la démission du Secrétaire américain à la Défense, Donald Rumsfeld, mais aussi des annonces de Microsoft autour de Windows Vista, qui est entré en RTM (version définitive destinée à la fabrication) et qui sera disponible pour le grand public le 30 janvier 2007. C’est donc in extremis que le Dow Jones a progressé de 0,16 % à 12.176,54 points et le Nasdaqde 0,38 % à 2.384,94 points.

Le dollar a repris un peu de terrain sur l’euro et le yen, et terminé sur un rebond à 1,2755 dollar pour 1 euro. Entre le recul des stocks américains et la promesse renouvelée de l’Opep d’une baisse de la production, le cours du pétrole est reparti à la hausse, à 59,83 dollars le baril de brut léger.

Business Objects a gagné 5,00 %, Infogrames 5,00 %, UbiSoft 1,99 %, GFI Informatique 1,02 %, Capgemini 0,65 %, Sopra Group 0,59 %, Gemalto 0,39 %, Oberthur CS 0,19 %. Iliad et Alten sont restés stables.

Dassault Systèmes a reculé de -0,12 %, Alcatel -0,29 %, Steria -0,38 %, STMicroelectronics -0,43 %, Thomson -0,50 %, Vivendi -0,57 %, Atos Origin -0,59 %, Gemplus -0,70 %, Altran -0,97 %, Soitec -1,17 %.

A Wall Street, à quelques minutes de la publication de ses résultats trimestriels, les investisseurs ont marqué leur confiance dans Cisco Systems, le titre a progressé de 1,05 %.

Apple a gagné 2,41 %, Amazon.com 1,81 %, Red Hat 1,78 %, Yahoo 1,09 %, Oracle 0,88 %, eBay 0,83 %, Adobe 0,53 %, Google 0,51 %, HP 0,47 %, Applied Materials 0,28 %, IBM 0,15 %, Microsoft 0,10 %.

Sun a reculé de -0,37 %, Intel -0,43 %, Symantec -0,44 %, Electronic Arts -0,67 %, Dell -1,55 %.

Elections américaines, la victoire démocrate L’actualité politique américaine a dominé cette journée, entrainant une pause sur les marchés boursiers. Si les démocrates ont gagné la majorité à la Chambre des représentants, ainsi que chez les 36 gouverneurs à renouveler, en revanche, l’orientation du Sénat reste indécise, les démocrates ont obtenu quatre des six sièges nécessaires pour basculer dans la majorité mais deux Etats restent en balance, le Montana et la Virginie.Parmi les évènements phares de ces élections, on notera que pour la première fois dans l’histoire des Etats-Unis une femme, Nancy Pelosi, démocrate de surcroit, va accéder à la présidence de la Chambre des représentants. Que la sénatrice démocrate Hillary Clinton a été largement réélue dans l’Etat de New York. Que le gouverneur républicain de Californie Arnold ‘governator’ Schwarzenegger a résisté à la vague démocrate.En revanche, les démons républicains sont toujours présents? En Virginie, le candidat républicain George Allen s’est déclaré vainqueur malgré une courte avance de 3000 voix pour son opposant démocrate Jim Webb. Et le parti républicain, reconnaissant la victoire démocrate, n’a pas manqué d’affirmer que “la majorité des Américains partagent encore notre philosophie conservatrice.”La désapprobation de la conduite de la guerre en Irak aura été la principale motivation du vote démocrate?

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur