Bourse : émotion après la disparition de Jean-Luc Lagardère

Cloud

Séance du vendredi 14 mars : rebond spectaculaire à la Bourse de Paris, mais qui risque d’être éphémère

Jean-Luc Lagardère est décédé samedi. Le monde de la Bourse s’est joint aux déclarations des responsables politiques pour exprimer condoléances et regrets sur la disparition de ce grand capitaine de l’industrie, brutalement touché par une attaque virale. Son fils Arnaud est en bonne position pour assurer la relève.

Envolée spectaculaire de la Bourse de Paris La Bourse de Paris en fin de semaine avait enregistré un nouveau rebond technique spectaculaire. Le CAC40 gagne 7,25% à 2.740,01 points. La semaine, démarrée en forte baisse, clôt sur un gain de 6,41% grâce à la progression de plus de 14% enregistrée sur les deux derniers jours. Les valeurs technologiques ont participé au rebond, accompagnant les secteurs bancaires et assurances. Atos Origin reprend 14,60% à 25,92 euros. Alcatel se redresse de 13,50% à 6,64 euros. Altran confirme son retour à la hausse, 12,02% à 2,61 euros. ST Microelectronics se redresse de 9,89% à 18,22 euros, ainsi que Business Objects, 9,53% à 16,21 euros. Le français Snecma s’associe à l’italien Finmeccanica pour proposer une offre de rachat de la filiale aéronautique de Fiat, Fiat Avio, pour 1,6 à 1,7 milliard d’euros. Vivendi Universal renoncerait dans l’immédiat à céder sa participation, 35% et une option sur 16% supplémentaires, dans Maroc Telecom. Selon Le Figaro, VU souhaiterait renforcer son pôle télécoms autour de Cegetel, mais surtout éviter une moins-value qui pourrait atteindre le milliard d’euros. Séance mitigée à Wall Street La Bourse de New York n’a pas su renouveler son rallye engagé lors de la séance de jeudi, dominée par le climat guerrier et l’imminence de la guerre contre l’Irak. Le Dow Jones stagne de 0,49% à 7.859,71 points, et le Nasdaq se replie de 0,03% à 1.340,33 points. Sur la semaine, le Dow Jones a gagné 1,55% et le Nasdaq 2,68%, sur un marché de faible envergure, où gains et pertes se disputent à égalité. L’indice de confiance des consommateurs américains de l’université du Michigan encaisse une nouvelle chute. A 75 points, contre 79,9 en février et 82,4 en janvier, il se place à son plus bas niveau des dix dernières années. Oracle s’est placé sous l’influence du bureau d’étude Fulcrum Global Partners, qui a dégradé sa notation sur des perspectives pour le groupe qu’il estime inférieures aux prévisions, affectant les valeurs technologiques américaines. WorldCom aurait déposé une plainte auprès de la Commission européenne contre Deutsche Telekom. L’opérateur allemand n’aurait pas respecté les règles de la concurrence sur les marchés de la téléphonie et de l’Internet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur