Bourse : en rouge suite au déficit US

Cloud

Les places boursières européennes se sont repliées en territoire négatif après la publication du nouveau déficit record en novembre de la balance commerciale américaine

Le déficit de la balance commerciale américaine s’est nettement creusé en novembre, à 60,3 milliards de dollars. Ce niveau historique a surpris les analystes, le marché et les cambistes.

La Bourse de Paris clôture près de son plus bas du jour, entraînée par le dollar et la balance commerciale américaine. Le CAC40 recule de 0,85% à 3,816.14 points. La Bourse de New York a su tirer profit des résultats d’Intel pour occulter le déficit record et terminer à la hausse. Le Dow Jones gagne 0,58% à 10,617,78 points, et le Nasdaq 0,62% à 2.092,53 points. La croissance en Europe marque le pas, et n’aura progressé au troisième trimestre que de 0,3%, après un second trimestre en hausse de 0,5% selon Eurostats. En rythme annuel, la croissance de la zone euro ressort inférieure à 2%. Si les marchés d’actions ont finalement relativement bien encaissé le déficit, il n’en est pas de même sur le marché des changes, où le dollar est repassé au dessus des 1,32 dollars, et termine à 1,3264 dollar pour 1 euro. Le pétrole suit, avec le baril de brut léger qui au Nymex a dépassé les 46 dollars, à 46,37 dollars. Les valeurs technologiques se sont en majorité placées sur la même tendance baissière. Vivendi Universal perd 2,4%, Camgemini 2,2%, Alcatel 2%, Thomson 1,6%. Le bons chiffres d’Intel au quatrième trimestre, chiffre d’affaires record mais bénéfice en légère baisse ? le titre gagne 2,757% à Wall Street – n’ont pas suffi à empêcher STMicroelectronics de reculer de 1,4% après son avertissement de la veille sur ses objectifs de marge. Apple s’inscrit à la hausse, de 1,39%, à quelques heures de la publication de ses résultats.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur