Bourse: encore un lundi noir

Cloud

A peine une semaine de répit, Voici une nouvelle dégringolade généralisée. Le spectre de la récession a ressurgi

La Bourse de New York ce lundi 1er décembre, en fin de séance, a brutalement accentué sa chute, décrochant subitement de 600 points dans les dernières minutes.

Le Dow Jones a abandonné -7,70%, en baisse de 679,95 points, à 8.149,09 points.

L’indice Nasdaq (valeurs technologiques) a encore plus fortement reculé, chutant de 137,50 points, soit -8,95%, à 1.398,07 points.

L’embellie de la dernière semaine de novembre, avec 5 séances à la hausse pour le Dow Jones, est déjà oubliée.

Cette fois, ce sont surtout les valeurs financières qui ont provoqué la déroute. Ainsi, la banque US Citigroup a reculé de -20,87%.

De nouveaux indices économiques alarmants sont venus briser le moral des investisseurs. L’aversion au risque revenant au goût du jour, le président de la Réserve fédérale, Ben Bernanke, a donné le ton, révélant que les Etats-Unis étaient entrés en récession depuis un an, depuis décembre 2007 ! Il a reconnu qu’une nouvelle baisse des taux était possible, mais qu’une telle mesure touchait à ses limites.

Les milieux boursiers redoutent que leurs ventes de fin d’année soient les plus mauvaises depuis une vingtaine d’années.

Le fabricant de semiconducteurs Qualcomm a perdu près de 11% : c’est la plus forte perte du Nasdaq.

Yahoo a fortement reculé, -6,52%, malgré les informations publiées sur l’éventualité d’un rachat partiel par Microsoft, lequel a chuté de -7,76%.

Plus tôt dans la soirée, les Bourses européennes ont également fortement décroché. Londres a décroché de -5,19% et Francfort -5,88%.

A Paris, le CAC 40 a perdu 5,59% en clôture à 3080,43 points.

Le plan français d’aide aux banques n’est pas avalisé par Bruxelles qui exige la garantie que les bénéficiaires n’en tireront pas un avantage concurrentiel.

Les immatriculations de voitures neuves se sont effondrées en Espagne (-49,6% en novembre sur un an), en Italie (-29,46%) et en France (-14%).

Gemalto renonce à Wavecom

A noter que Gemalto a cédé -6,11% à 17,35 euros après avoir informé l’Autorité des marchés financiers qu’il renonçait à son OPA sur Wavecom.

___

A Paris, évolution des cours (titres “technologiques” du CAC 40), ce 1er décembre 2008, en valeur, et évolution par rapport au 27 novembre (en pourcentage) . en hausse: GFI 2.31(c) +2.67%

. en baisse:

ILIAD ( FREE ) 57.80 -1.72%

ALTEN 17.08 -2.46%

CAP GEMINI 24.635 -2.53%

GROUPE STERIA 7.99 -2.68%

DASSAULT SYSTEM 29.36 -3.39%

SOPRA GROUP 27.32 -3.39%

FRANCE TELECOM 19.500 -3.56%

ALTRAN TECHNOLOGIE 2.80 -4.11%

ATOS ORIGIN 16.45 -5.19%

STMICROELECTRONICS 4.869 -5.84%

SOITEC SILICON 3.34 -5.92%

GEMALTO 17.35 -6.11%

ALCATEL-LUCENT 1.552 -6.95%

INGENICO 9.06 -10.74%

Sources: AFP, AP, Boursorama, Reuters


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur