Bourse : Ericsson souffle le froid sur les télécoms

Régulations

Séance du lundi 3 février : la progression de l’indice de l’industrie américaine pourrait confirmer la reprise économique, si l’ombre d’un conflit probable avec l’Irak ne venait l’entraver

La Bourse de Paris, comme toutes les Bourses européennes ou presque, a été à la baisse ce 10 août. Elle a enregistré sa 7ème inversion de tendance consécutive en 10 séances -constate le Cercle Finance (Boursorama). On a cru que Paris allait pouvoir se ressaisir et suivre les indices US (+0,2 à +0,3% en moyenne) ”

mais Wall Street est vite redevenu hésitant et les opérateurs européens ont réduit leur prise de risque en fin de séance“. Le CAC40 a ainsi cédé près de -1%. Tandis que le spectre des attentats aériens ressurgissait brutalement, l’heure ne pouvait pas être à l’exubération. A Paris, EADS a fait figure de ‘lanterne rouge’, derrière la décote des compagnies aériennes, et en contrecoup, Safran, a baissé de -3,15%). Les événements de Londres n’expliquent pas tout; l’avionneur a également été dégradé par la banque d’affaires Credit Suisse-First Boston. France Télécom (2%) a subi de plein fouet l’avertissement de Deutsche Telekom [lire notre article par ailleurs] sur son chiffre d’affaires (-6% à Francfort et jusqu’à -10% en matinée, ce qui avait fait chuter l’indice allemand DAX de plus de 2,5%). Bouygues, qui a publié son chiffre d’affaires semestriel après la clôture, a perdu 2,16% à 38,88 euros (suite à deux séances à la hausse sur de bons chiffres d’abonnements au 2e trimestre. Vivendi a perdu 0,61% à 26,15 euros. Steria a rebondi de 2,43% à 34,15 euros après avoir confirmé ses prévisions pour l’exercice à l’occasion de la publication de son chiffre d’affaires au 2e trimestre à 303,9 millions d’euros. Les intermédiaires à l’achat le restent mais plusieurs d’entre eux revoient en baisse leur objectif de cours pour la valeur pour tenir compte d’un environnement plus difficile. A Wall Street, en revanche, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) a gagné 48,19 points à 11.124,37 points et l’indice composite du Nasdaq 11,46 points à 2.071,74 points, tandis que l’index 100 du Nasdaq non financier a augmenté de 10.64 points à 1496,28. IBM a grignoté 0,46% à 75,74 dollars: le géant de l’informatique annonce le rachat, pour 1,6 Md$, de FileNet, spécialisée dans les logiciels et services à destination des entreprises [lire notre article].


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur