Bourse: euphorie à Paris, avec des records, Alcatel, Steria…

Régulations

Tandis que Dow Jones et Nasdaq sont mitigés ce jour, les places européennes ont répercuté le boom de la veille à Wall Street…

Si certains doutaient du ‘leadership’ mondial et mental de la Bourse de New York sur toutes les places boursières de la planète ou presque, voici qui donne confirmation… Hier, au retour du long week-end pascal, Wall Street avait joué l’euphorie. Pour une journée… Car le lendemain, ce 25 mars, retour au scepticisme (après prises de bénéfices) : le Dow Jones a reculé de 16 points à 12.532 points, soit -0,13%. A l’inverse, le Nasdaq est resté dans le vert, très légèrement, gagnant 14,30 points, soit +0,61%, à 2.341,05 points.

L’annonce du quintuplement du prix de l’offre de JP Morgan pour le rachat de chaque titre Bear Stearns, à 10 dollars, a permis de sauver les meubles.

Car l’ambiance n’est toujours pas à la fête outre-Atlantique : l’indice du moral des ménages américains est au plus bas ; il est tombé au niveau de 1973, date du 1er choc pétrolier sur fond d’affaire Watergate (l’affaire des “écoutes” illégales du président de l’époque, Richard Nixon).

Le Dow Jones a été, en grande partie, plombé par les mauvais chiffres de la chaîne de distribution Home Depot.

A noter que Yahoo! s’est accru +4,5%, suite aux annotations positives de Citigroup estimant que Microsoft augmenterait son offre sur le portail généraliste, en proposant 34 dollars par action, contre 31 dollars initialement.

Autres valeurs à la hausse : RIM (BlackBerry) a gagné +3,8%, mieux encore Juniper Networks a bondi de +4%.

A l’inverse, Google a cédé -2,2%. De même, Garmin, le champion des équipements GPS a reculé de -3,5%…

A Paris, le CAC40 a clôturé en forte hausse à +3,5% à 4.692 points. Dans le contexte positif de Wall Street (le 25 mars), les rachats de vente à découvert et la chasse aux bonnes affaires ont propulsé certains cours à +7% (Alcatel, Atos) voire +8% (Steria, Capgemini). Alten a gagné 3,14% à 18,40 : le 1er trimestre 2008 a été sans ralentissement de la demande. Même les “fondeurs de silicium” ont bénéficié de cette journée euphorique: STMicroelectronics est à +5,82%, Soitec +3,85%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur