Bourse: faible hausse, et Ingenico performe

Cloud

Ce mercredi 29 décembre, le CAC 40 a clôturé à 3827.16 points soit une lègère hausse de 0.12%, tandis que le Dow Jones Stoxx 50 a cédé 0,06% à 2777,51 points. A noter de bonnes nouvelles en provenance d’Ingenico, notamment

La bonne tendance des valeurs high tech, à Paris, a notamment été marquée par les bons scores des sociétés de services informatiques: ainsi, l’action Teamlog, au second marché, a fait un bond de 32,78% à 2,39 euros. Explication: la presse économique s’est fait l’écho d’une possible prise de contrôle de la SSII par son partenaire Groupe Open, lequel en détient déjà 12,47% suite à l’accord annoncé entre les deux sociétés au début 2004. Teamlog commence à se redresser au niveau de l’exploitation, mais demeure toujours handicapé par un bilan en négatif. L’action Groupe Open a bien réagi à cette annonce et a progressé de 2,56% à 10 euros. De même GFI Informatique, a progressé de 1,39%. Les résultats des neuf premiers mois 2004 montrent un résultat d’exploitation de 16,1 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 379,9 millions d’euros, soit une marge opérationnelle de 4,2 %. Le troisième trimestre a été déprécié en raison de provisions pour éléments exceptionnels non récurrents: le groupe déclare avoir “rencontré des difficultés opérationnelles sur quelques projets importants et les coûts supplémentaires pour dépassement de charges et pertes à terminaison ont été intégralement provisionnés. De plus, certaines unités ont souffert d’un taux d’activité inférieur aux attentes durant les mois d’été.” Un plan de productivité et de relance de grande ampleur” sera communiqué au début 2005. Par ailleurs, à noter un étonnant rebond du titre Ingenico: +10,30% à 11,99 euros. Après plusieurs séances consécutives de repli, l’action avait pâti de l’annonce début décembre d’une baisse en dessous du seuil de 10% des droits de vote et du capital d’Ingenico par Vincent Bolloré et sa structure financière du Loch. Autre surprise: Ubisoft. Répondant à certaines rumeurs dans la presse, le conseil d’administration de l’éditeur de logiciels de jeux a rappelé qu’en l’absence d’information de la part de la société Electronic Arts concernant ses intentions, la prise de participation de ce dernier à hauteur de 19,9% du capital est “non sollicitée: en clair, elle n’est pas souhaitée et est aujourd’hui considérée comme hostile. Il indique par ailleurs qu’il n’existe pas actuellement de négociation entre les deux parties. La Bourse américaine, pour sa part, a accusé un léger repli tant pour le Dow Jones, à -0,23% que pour le Nasdaq à -0,01%. Cette période de fin d’année semble marquée par des prises de bénéfices. Des chiffres encourageants du secteur de l’immobilier n’ont pas suffi à doper les transactions, qui, il est vrai, ont enregistré de faibles volumes, en raison des congés pris par de nombreux opérateurs. Un milliard et demi de titres ont été échangés sur le Nasdaq, contre 1,8 milliard en moyenne quotidienne. Selon les analystes, les perspectives restent positives et l’on s’attend toujours à une fin d’année 2004 encourageante. Le renchérissement de 1,87 dollar des cours du pétrole brut n’a pratiquement pas eu d’impact sur les cours. L’euro est remonté au-dessus de 1,36 dollar sur le marché des changes mercredi: c’est quasiment le niveau de la veille à la même heure. Là encore, peu de transactions en cette période de fêtes. En fin de journée, l’euro valait 1,3606 dollar contre 1,3611 la veille.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur