Bourse : fin de semaine mitigée, sous influence

Régulations

Une nouvelle fois entraînée par l’indécision de Wall Street, la Bourse de Paris a terminé la semaine en retrait, à cause des valeurs technologiques, tandis quà New York a pesé l’éventuel relèvement des taux de la Fed

La Bourse a terminé la semaine sur une séance calme ce vendredi 14 mai, calme mais irrégulière. La tendance à la baisse de Wall Street à l’ouverture, où dominait la perspective d’un prochain relèvement des taux directeurs de la Fed, a entraîné les places européennes dans sa chute, mais la Bourse américaine s’est redressée en fin de séance.

La Bourse de Paris a terminé la semaine sur une note négative, toujours soumise aux tendances de la Bourse américaine. Le CAC40 a perdu 0,30% à 3.603,26 points, et a cédé 1,37% sur la semaine. L’Insee a publié un PIB trimestriel en progression de 0,8%, plutôt encourageant.

La Bourse de New York s’est redressée en fin de séance, le Dow Jones ayant gagné 0,22% à 10.032,39 points avec l’indice de confiance du consommateur américain qui est resté stable à 94,2 points en mai, les analystes attendaient mieux! Et la hausse des prix à la consommation a progressé moins rapidement que prévu, de 0,2% en avril.

En revanche, les valeurs technologiques restent à la traîne, malgré la publication d’indices et de résultats encourageants durant la semaine. L’indice boursier technologique du Nasdaq a terminé la semaine en repli de 0,62% à 1.914,16 points.

Bien qu’il continue de consolider face à l’euro, le billet vert s’est placé en retrait vendredi, à 1,1887 dollar pour 1 euro à la clôture de Paris.

Sur les valeurs technologiques, les équipementiers télécoms ont été soumis à des attaques en règle. Wavecom a perdu 6,59%, Highwave Optical 4,35% et Alcatel 2,80%.

L’annonce de la sortie de plusieurs jeux vidéo n’a pas profité à Infogrames, qui a perdu 5,81%. Le titre est toujours sous l’influence de ses résultats avec un dernier trimestre endossant une baisse de chiffre d’affaires de 27%.

La nomination d’un nouveau directeur financier et vice-président exécutif, Frans Spaargaren, profite à Gemplus, qui a gagné 7,83%.

Wall Street a sanctionné les résultats trimestriels de Dell, pourtant conformes aux prévisions et en forte progression. pas suffisamment sans doute ! Le titre du fabricant d’ordinateurs a reculé de 2,41%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur