Bourse: forte baisse à New York mais Paris se reprend

Cloud

Les valeurs bancaires et les télécoms ont fait chuter Wall Street, tandis qu’à Paris le CAC 40 a relevé la tête

New York a terminé en forte baisse ce mardi 8 janvier à cause des valeurs bancaires et des télécommunications. Le Dow Jones a perdu 1,86% et le Nasdaq 2,36%

Il est toujours question d’un possible ralentisssement de l’économie américaine.

L’inquiétude s’accroît pour le Nasdaq qui enregistre sa 8è baisse consécutive et démarre bien mal l’année.

Il existe une crainte générale que les difficultés du marché du crédit s’élargissent prochainement à tous les secteurs, pas seulement à ceux exposés aux subprimes“, commente un analyste de la Deutsche Bank. Conséquence, les investisseurs fuient les secteurs “économiquement sensibles”.

Premières victimes, logiquement, ce sont donc les valeurs bancaires: Merrill Lynch a reculé -3,76%, Lehman Brothers -4,13% et Citigroup -3,96%, tandis que Bear Stearns a fortement décroché -6,66%.

Le secteur des télécoms a fortement contribué à la baisse générale. La principale cause est à chercher auprès de l’opérateur AT&T qui constate que le taux de factures impayées a continué de grossir. Le titre a chuté de -4,56%

A Paris, le CAC40 s’est repris avec +0,8%, mais sans parvenir à franchir le seuil des 5.500 points. Vinci a emporté la palme avec une hausse de +4,9% , devant Bouygues à +3,1%.

France Télécom avec +2,3% a tiré parti de son appartenance aux valeurs “refuges” sur le long terme.

Comme attendu (ou calculé?), les valeurs des chaînes de télé privées ont largement bénéficié des déclarations inattendues de Nicolas Sarkozy (cf. notre article). TF1 a fait un bond de +10% et M6 de +4,5%. ( A suivre )


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur