Bourse: forte baisse à New York mais Paris se reprend

Cloud

Les valeurs bancaires et les télécoms ont fait chuter Wall Street, tandis qu’à Paris le CAC 40 a relevé la tête

New York a terminé en forte baisse ce mardi 8 janvier à cause des valeurs bancaires et des télécommunications. Le Dow Jones a perdu 1,86% et le Nasdaq 2,36%

Il est toujours question d’un possible ralentisssement de l’économie américaine.

L’inquiétude s’accroît pour le Nasdaq qui enregistre sa 8è baisse consécutive et démarre bien mal l’année.

« Il existe une crainte générale que les difficultés du marché du crédit s’élargissent prochainement à tous les secteurs, pas seulement à ceux exposés aux subprimes« , commente un analyste de la Deutsche Bank. Conséquence, les investisseurs fuient les secteurs « économiquement sensibles ».

Premières victimes, logiquement, ce sont donc les valeurs bancaires: Merrill Lynch a reculé -3,76%, Lehman Brothers -4,13% et Citigroup -3,96%, tandis que Bear Stearns a fortement décroché -6,66%.

Le secteur des télécoms a fortement contribué à la baisse générale. La principale cause est à chercher auprès de l’opérateur AT&T qui constate que le taux de factures impayées a continué de grossir. Le titre a chuté de -4,56%

A Paris, le CAC40 s’est repris avec +0,8%, mais sans parvenir à franchir le seuil des 5.500 points. Vinci a emporté la palme avec une hausse de +4,9% , devant Bouygues à +3,1%.

France Télécom avec +2,3% a tiré parti de son appartenance aux valeurs « refuges » sur le long terme.

Comme attendu (ou calculé?), les valeurs des chaînes de télé privées ont largement bénéficié des déclarations inattendues de Nicolas Sarkozy (cf. notre article). TF1 a fait un bond de +10% et M6 de +4,5%. ( A suivre )


Avis d'experts de l'IT