Bourse : France Télécom chouchouté, Vivendi gagnant et Meetic flambe

Régulations

Les places boursières européennes se sont redressées, en partie emmenées par
les valeurs technologiques et en particulier des télécoms, mais sans réelle
ampleur? Malgré la pression baissière de Wall Street

UBSet Deutsche Bank ont relevé leur recommandation sur l’opérateur historique France Télécom, dont le titre a bondi de 2,72 %, entrainant les valeurs des télécoms à sa suite.

Vivendi affirme que dans l’affaire du contrôle de l’opérateur polonais PTC, la justice lui aurait donné raison face à Deutsche Telekom. Une perspective qui a permis au titre du géant français des médias de gagner 2,81 %.

Quant au site de rencontre Meetic, le rachat de son concurrent Dating Direct, numéro un en Grande-Bretagne, a permis au titre de bondir et de flamber avec +13,59 %.

La pression des valeurs pétrolières et la baisse de Wall Street ont limité le rebond enregistré par la Bourse de Paris. Le CAC40 a cependant progressé de 0,26 % à 5.533,03 points.

La Bourse de New York, entre baisse du pétrole et hausse du dollar, a symboliquement terminé en repli, malgré une nouvelle fois le bon comportement des valeurs technologiques. Si le Dow Jones a perdu -0,06 % à 12.416,60 points, le Nasdaqa en effet progressé de 0,23 % à 2.443,83 points.

La prochaine hausse des taux directeurs de la Banque du Japon est jugée insuffisante pour sa monnaie, le yen. Le dollar en a profité pour se redresser et se placer à proximité de la barre des 1,30, à 1,3001 dollar pour 1 euro.

Le cours du pétrole est en forte baisse. Il a même enfoncé la barre des 54 dollars en cours de séance, avant de revenir à proximité des 55 dollars. Le baril de brut léger a terminé à 55,64 dollars au Nymex.

Les SSII ont su tirer profit de l’effet Capgemini et de son rebond de la veille: Altran a progressé de 2,31 %, Alten 1,96 %, Alcatel-Lucent 1,85 %, GFI Informatique 1,82 %, Steria 1,70 %, Sopra Group 0,57 %. Paradoxalement, c’est le titre Capgemini qui a reculé, de -1,45 % sur les prises de bénéfice, suivi d’Atos Origin -0,24 %.

La Tribunea révélé que Bank of America a émis des titres sur EADS à l’insu de ce dernier, une pratique complexe dite des ADR non sponsorisés (à acquérir de gré à gré) destinée à apporter des opportunités aux capitaux américains qui cherchent à se placer, autorisée par la loi américaine, mais dont l’opacité nuit à la gouvernance et la transparence des sociétés. Le titre EADS a cependant progressé de 0,83 %.

Ubi Soft a gagné 5,05 %, Alcatel-Lucent 1,85 %, Oberthur CS 1,78 %, Gemplus 1,32 %, Dassault Systèmes 1,29 %, Gemalto 1,21 %, Thomson 0,62 %. STMicroelectronics et Infogrames sont restés stables. Sous les prises de bénéfices, Iliad a reculé de -0,50 %, Business Objects -1,17 %, Soitec -1,71 %.

A Wall Street, Apple Computer a d’abord profité des rumeurs autour des annonces attendues de nouveaux produits à Macworld Expo, puis de l’annonce de son iPhone, le titre de la pomme a bondi de 8,31 %.

Sprint Nexel a lancé une alerte sur ses résultats pour l’exercice 2007, avec un chiffre d’affaires stagnant et un bénéfice en recul sur les marges en baisse. Le titre de l’opérateur a plongé de plus de -11,15 %.

Dell a progressé de 2,56 %, Applied Materials 1,91 %, Sun 1,42 %, IBM 1,18 %, Symantec 0,89 %, Amazon.com 0,75 %, HP 0,55 %, Google 0,40 %, eBay 0,17 %, Microsoft 0,10 %, Intel 0,10 %. Oracle a perdu -0,22 %, Electronic Arts -0,34 %, Cisco -0,56 %, Yahoo -1,22 %, Adobe -2,03 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur