Bourse : France Télécom chute

Cloud

Les places boursières se replient suite à des prises de bénéfices, après les plus hauts seuils annuels atteints la semaine dernière. L’Etat reprend du capital de France Télécom, et l’opérateur trébuche

L’annonce du reclassement de 6 à 8% du capital de

France Télécom détenu par l’Etat français, pour environ 3,5 milliards d’euros, a fait plonger le titre de -2,05%. A terme, l’Etat ne détiendra plus que 33% à 35% de l’opérateur historique. La Bourse de Paris a glissé dans le rouge en l’absence de volonté des marchés américains. Le CAC40 a perdu 0,38% à 4.146,47 points. La Bourse de New York termine en légère hausse, portée par la multiplication des annonces de fusion-acquisition, notamment dans la banque. Le Dow Jones progresse symboliquement de 0,06% à 10.467,03 points, et le Nasdaq de 0,21% à 2.075,76 points. Passé l’effet ‘Non’ français, le dollar est reparti à la baisse. Le billet vert termine à 1,2220 dollar pour 1 euro. Le pétrole, après avoir testé les 55,50 dollars le baril de brut léger au Nymex, termine finalement à la baisse, à 54,49 dollars, après l’annonce d’un possible relèvement des quotas de l’Opep. Les valeurs technologiques suivent le mouvement et se replient sous les prises de bénéfices. STMicroelectronics chute de -2,34%. Une fois digéré l’effet ‘profit warning‘ de Cognos, Business Objects se reprend et gagne 2,05%. Apple Computer a annoncé qu’il adoptera dès 2006 les processeurs d’Intel. Tout le monde se replie : Intel perd -0,59%, IBM, principal fournisseur des processeurs PowerPC qui équipent les Mac, chute de -1,04%. Mais le principal perdant, c’est Freescale, ex Motorola Semiconductor, qui codéveloppe les Power, fournit les processeurs aux portables Apple (ils sont moins gourmands que chez IBM), et plonge de -2,36%. L’équipementier Agilent Terchnologies chercherait à vendre sa division semi-conducteurs. Le titre gagne 1,91%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur