Bourse : France Télécom en déroute

Cloud

Pas de réelle tendance sur les marchés européens ce jeudi, ils sont restés proches de leur point d’équilibre. Le statu quo de la BCE sur ses taux directeurs a limité l’effet du repli de Wall Street. La déroute de France Télécom n’a pas eu de réel effet sur les technos, hormis les télécoms

France Télécom, pour rappel, a révisé ses perspectives de croissance et de marge tant pour 2005 que pour 2006. Dès le lendemain, banques d’affaires et sociétés de conseil dans un même ensemble ont dégradé leur note et leur recommandation sur le titre. Quant aux investisseurs, ils n’ont pas attendu ces avis pour sanctionner l’opérateur historique après son avertissement. L’action FT a plongé sans surprise de -7,98 %. La Bourse de Paris a terminé la séance quasi inchangée, avec un repli plus que symbolique de -0,01 % à 4.890,24 points. La chute de France Télécom a été compensée par le discours du président de la BCE (Banque Centrale Européenne). Son président, Jean-Claude Trichet, s’est montré réservé sur le coût du crédit; il pourrait ne pas y avoir de hausse des taux directeurs dans les mois à venir. Wall Street s’est montré beaucoup moins conciliant et a cédé à la pression du pétrole, qui grimpe avec la montée en pression du nucléaire iranien. Le cours du baril de pétrole brut léger a dépassé les 65 dollars, avant de terminer à 64,85 dollars. La Bourse de New York a marqué une pause, partagée entre l’inquiétude sur les résultats d’entreprises, l’Iran et le pétrole. Le Dow Jones a reculé de -0,73 % à 10.962,32 points, repassant sous la barre des 11000 points, et le Nasdaq -0,63 % à 2.316,69 points. Aux Etats Unis, le département du Commerce a publié un déficit commercial en novembre à 64,2 milliards de dollars, soit un repli de -5,8 %. Quant au département du Travail, il a annoncé une hausse des inscriptions hebdomadaires au chômage, à 309.000. Le dollar en profite pour remonter à 1,2034 dollar pour 1 euro. Les valeurs technologiques ont continué à évoluer en ordre dispersé. Soitec a progressé de 6,54 %, Altran 4,10 %, Iliad 3,38 %, Capgemini 1,94 %, Dassault Systèmes 0,56 %, Sopra Group 0,45 %, Ubi Soft 0,38 %, Atos Origin 0,33 %, STMicroelectronics 0,18 %. Thomson a reculé de 2,55 %, Alcatel -1,49 %, Gemplus -1,27 %, Oberthur -0,77 %, Steria -0,76 %, Axalto -0,64 %, Unilog -0,41 %, Business Objects -0,40 %, Vivendi Universal -0,34 %, Alten -0,33 %, GFI Informatique -0,15 %. A Wall Street, Bear Stearns relève sa recommandation sur Apple Computer et le titre a progressé de 0,47 %. Prudential Equity Group fait de même sur l’opérateur AT&T, mais le marché est moins réceptif sur les télécoms et le titre a reculé de -0,44 %. Les technos américaines se sont majoritairement repliées. On notera cependant que Applied Materials a gagné 0,82 % et Adobe 0,41 %. En revanche, Sun a reculé de -2,65 %, Yahoo ! -2,34 %, Electronic Arts -1,75 %, Dell -1,63 %, Amazon.com -1,27 %, Symantec -1,07 %, Cisco -1,03 %, HP -1,02 %, IBM -0,71 %, Intel -0,65 %, Oracle -0,63 %, Microsoft -0,55 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur