Bourse : Gemplus retrouve son optimisme

Cloud

La spéculation autour de la baisse des taux directeurs européens a profité aux places boursières, qui malgré la tendance au pessimisme de Wall Street se maintiennent à leur plus haut niveau des trois dernières années

La carte à puce va mieux, et le leader mondial

Gemplus en profite pour afficher son optimisme et confirmer ses objectifs, dont une marge d’exploitation de 10% en 2007. Le titre bondit de 3,43% La Bourse de Paris a su maintenir le cap et ne pas céder aux Hydres d’une Amérique hésitante. Le CAC40 a progressé de 0,25% à 4.240,18 points. La Bourse de New York s’inscrit en net repli sur le cumul du nouveau record du pétrole, malgré des indices économiques plutôt encourageants. Le Dow Jones chute de ?1,57% à 10.421,44 points, et le Nasdaq ?1,02% à 2.070,66 points. Le Département américain du Travail affiche un recul de 20.000 des inscriptions hebdomadaire au chômage, à 314.000, en dessous des attentes. Soutenu par la spéculation sur la baisse des taux d’intérêts en Europe, le dollar continue de progresser, à 1,2063 dollar pour 1 euro à la clôture de Paris. Jusqu’à l’Insee pour évoquer cette baisse éventuelle dans sa note de conjoncture ! Le cours du pétrole a affiché quelques instants en séance au Nymex un nouveau plus haut historique au dessus des 60 dollars, avant de terminer à 59,42 dollars. Les technos continuent de bien se comporter. Infogrames gagne 3,66%, Business Objects 2,76%, Capgemini 1,98%, UbiSoft 1,61%, STMicroelectronics 1,49%, Steria 1,19%, Dassault Systèmes 1,09%. Alcatel continue de décevoir et recule de -0,63%. Le conglomérat industriel General Electric annonce une restructuration de ses activités autour de 6 pôles (11 actuellement) afin de générer de nouvelles économies, entre 200 et 300 millions de dollars. Le titre chute de ?2,97%. Le fabricant de cartes graphiques ATI Technologies publie un résultat trimestriel en hausse de 8% à 530 millions de dollars, mais oublie de s’afficher bénéficiaire avec une perte minime de 400.000 dollars. C’est suffisant pour que les investisseurs sanctionnent le titre qui plonge de ?7,67%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur