Bourse : Google continue de glisser dans le rouge

Cloud

Profitant des bons chiffres de l’emploi américain publiés à l’ouverture de Wall Street, les places boursières européennes se sont redressées pour terminer la semaine sur une note positive. Si les valeurs technologiques se sont majoritairement bien comportées, le moteur de recherche Google continue de plonger avec l’affaire des surfacturations

La Bourse de Paris a vibré au rythme des rumeurs de rapprochements dans le secteur bancaire. La

Société Générale ferait l’objet d’un certain intérêt que lui porterait une grande banque américaine, le Nouvel Observateur cite la Citygroup. De leur côté, les Banques Populaires et les Caisses d’Epargne pourraient regrouper leurs banques d’affaires, Natexis Banques Populaires et Crédit Foncier ? Ixis, un projet révélé par Le Monde. Si un tel projet aboutissait, la Caisse des Dépôts, partenaire de la Caisse d’Epargne et plutôt opposée au projet, aurait indiqué qu’il enterrerait le projet d’entrée en Bourse de cette dernière. Profitant des bons chiffres de l’emploi américain et de la consolidation à venir du secteur bancaire, la Bourse de Paris a terminé la semaine sur un bon d’une ampleur inattendue. Le CAC40 a en effet bondi de 1,23 % à 5.069,27 points. Les bons chiffres de l’emploi associés à l’absence d’inflation salariale ont finalement profité à la Bourse de New York qui a terminé la semaine sur une note positive. Le Dow Jones a gagné 0,95 % à 10.076,34 points, et le Nasdaq a mis fin à six séances consécutives à la baisse en progressant de 0,55 % à 2.262,04 points. Le département américain du travail a publié pour le mois de février les chiffres de la création d’emplois non agricoles, qui à 243 000 se révèlent nettement supérieurs aux attentes des analystes. Le taux de chômage, cependant, augmente de 0,1 point à 4,8 % de la population active. Enfin, le salaire horaire moyen a augmenté de 0,3 %. Le dollar est à 1,1908 dollar pour 1 euro. Pour la cinquième fois cette semaine, le cours du pétrole a terminé en baisse, se plaçant sous la barre des 60 dollars, à 59,96 dollars le baril de brut léger. Les valeurs technologiques ont profité de la bonne tenue des marchés pour se redresser. Axalto a gagné 7,20 %, Gemplus 4,63 %, Vivendi Universal 3,41 %, Soitec 1,37 %, Capgemini 1,19 %, Iliad 1,17 %, France Télécom 1,12 %, Atos Origin 1,03 %, STMicroelectronics 0,64 %, Alcatel 0,60 %, Business Objects 0,52 %, Thomson 0,48 %, Steria 0,22 %, GFI Informatique 0,14 %, Unilog 0,07 %, Ubi Soft 0,06 %. Parmi les rares baisses enregistrées à la Bourse de Paris, on notera Infogrames -2,50 %, Alten -2,32 %, Sopra Group -1,89 %, Dassault Systèmes -1,22 %, Altran -0,94 %. Le moteur de recherche Google continue sa glissade. Avec un nouveau repli de -1,57 %, le titre à 337,50 dollars est revenu sur son niveau d’il y a quatre mois et demi. L’affaire des surfacturations qui empoisonne les moteurs de recherche pourrait continuer de faire des vagues. L’équipementier canadien des télécoms Nortel Networks a annoncé qu’il allait recalculer ses résultats financiers pour 2003, 2004 et les neuf premiers mois de 2005, et qu’il révisait sa perte nette pour 2005 à 2,4 milliards de dollars. Le titre a perdu -2,27 %. Cisco a gagné 1,86 %, Sun 1,55 %, Yahoo 0,99 %, Hewlett-Packard 0,70 %, IBM 0,68 %, Dell 0,66 %, Microsoft 0,63 %, Applied Materials 0,51 %, Intel 0,51 %, eBay 0,48 %, Oracle 0,47 %, Amazon.com 0,28 %, Symantec 0,25 %. Apple a perdu -1,7 %, Adobe -0,61 %, Electronic Arts -0,41 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur