Bourse : Google séduit les investisseurs

Cloud

Le retournement des marchés américains, qui terminent à la hausse, a permis aux places boursières européennes de limiter leurs pertes, tandis que le cours du pétrole brut se rapproche doucement des 50 dollars, et que Google continue de progresser

La séance de ce vendredi 20 août a été marquée par une brusque détente du cours du brut, après un passage à proximité des 50 dollars le baril, et par la perspective ? toute relative ? d’un retour au calme en Iraq, où le chef radical Moqtada Sadr a donné son accord pour que ses miliciens évacuent le mausolée d’Ali à Nadjaf.

La Bourse de Paris n’a profité que trop tardivement de la bonne tenue de la Bourse américaine pour pouvoir basculer elle aussi en territoire positif. Le CAC40 limite ses pertes sur un retrait de 0,18% à 3.538,02 points. L’indice vedette parisien aura cependant progressé de 1,53% sur la semaine. A noter qu’à la surprise des investisseurs, c’est l’action Publicis qui figure désormais à la place d’Aventis, racheté par Sanofi-Synthélabo et qui vient ce vendredi de prendre le nom de Sanofi-Aventis, dans la composition des valeurs du CAC40. Après avoir touché un sommet à 49,40 dollars, le cours du baril de pétrole brut léger au Nymex est retombé à 47,86 dollars à la clôture de Wall Street. La soudaine détente du cours du pétrole a apporté une bouffée d’oxygène à la Bourse de New York, qui s’est redressée en cours de séance, et termine en territoire positif. Le Dow Jones progresse de 0,69% à 10.110,14 points et le Nasdaq de 1% à 1.838,01 points. Avec la détente sur le pétrole, le dollar se reprend, et l’euro baisse. 1,2321 dollar pour 1 euro. Les valeurs technologiques se sont tenues en léger retrait, sans influencer particulièrement le marché. Infogrames continue de se reprendre et gagne 2,90%. Mais en moyenne les technos plient légèrement sous les prises de bénéfices, Atos Origin recule de 1,81%, Capgemini de 0,96%. Pour son deuxième jour de cotation, Google a pris 7,70% à 108,31 dollars. Le moteur de recherche profite de sa popularité, des perspectives à la hausse du marché publicitaire en ligne et de la forte progression des accès haut débit pour continuer de séduire les investisseurs. Au point que plusieurs analystes réticents conseillent aujourd’hui le titre. Ingenico, premier fabricant mondial de terminaux de paiement, profite de la montée en puissance de Bolloré dans son capital par l’intermédiaire de la Financière du Loch, de quoi alimenter la spéculation et gagner 6,13%. Vincent Bolloré a confirmé que son groupe détient désormais 11,43% du capital et 10,13% des droits de vote. Sans actualité particulière, le titre Gemplus n’en finit plus de subir la pression des investisseurs. Le spécialiste de la carte à puce perd 5,76%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur