Bourse : hausse des commandes à l’industrie US

Cloud

En s’orientant vers le pétrole et la pharmacie, le marché a délaissé les valeurs technologiques, et n’a pas profité à temps ni de la hausse inattendue du chiffre des commandes à l’industrie aux Etats-Unis, ni de la Fed qui ne relève pas ses taux directeurs

La publication du chiffre des commandes à l’industrie aux Etats-Unis a surpris par l’ampleur de sa progression. En hausse de 4,3%, il a donné un coup de fouet aux places boursières. Mais pas suffisamment pour compenser l’inquiétude des marchés dans l’attente de l’avis de la Fed.

La Bourse de Paris aura eu beau se reprendre en cours de séance, elle termine en territoire négatif. Le CAC40 se maintient de justesse au dessus de la barre des 3700, mais se replie de 0,13% à 3.700,79 points. Les taux inchangés de la Fed, l’information a circulé après la clôture des places boursières européennes, ont permis à la Bourse de New York de se reprendre et de terminer de justesse en territoire positif. Le Dow Jones gagne symboliquement 0,03% à 10.317,20 points, et le Nasdaq 0,61% 1.950,48 points. En France, l’enquête de conjoncture de l’Insee révèle la tension des industriels qui estiment que la reprise économique va marquer le pas au deuxième trimestre, ce qui n’a pas empêché les ménages d’améliorer leur moral en avril. Le dollar est de nouveau en baisse. L’euro est repassé sur la barre des 1,20, à 1,2093 dollar à la clôture de Wall Street. Le ministre des finances français (Nicolas Sarkosy) et le commissaire européen à la concurrence (Mario Monti) se sont penchés sur Alstom. Trois plans de sauvetage ont été évoqués, mais Mario Monti aurait une préférence pour des partenariats avec Areva et/ou Siemens. Pas forcément le scénario attendu par le marché, le titre perd 6,13%. Soitec confirme ses résultats et réduit sa perte opérationnelle. Mais les résultats conformes aux attentes du spécialiste du silicium sur isolant (SoI) n’ont pas satisfait le marché, le titre perd 0,67%. Sur le secteur internet, on remarquera les résultats du premier site de voyage américain, Priceline.com, qui passe d’une perte de 7,7 millions à un bénéfice trimestriel de 5,1 millions de dollars, et un chiffre d’affaires en progression de 12% à 224,1 millions de dollars. De quoi satisfaire le marché, le titre gagne 2,21%. L’opérateur télécoms Qwest Communications trébuche sur ses résultats trimestriels, avec une perte de chiffre d’affaires de 3,9% à 3,48 milliards de dollars et surtout 310 millions de dollars de pertes, contre un bénéfice de 152 millions un an plus taux. Le titre perd 0,25%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur